5 novembre 2008 / 15:49 / il y a 9 ans

Les covenants bancaires de Stéria seront respectés, dit le P-DG

par Vanessa Walters

PARIS (Reuters) - Les covenants bancaires de Stéria seront respectés et la SSII française ne pense pas que la crise financière remettra en cause ses facilités de crédit, affirme le P-DG de l'entreprise dans une interview accordé à Reuters.

L'acquisition du britannique Xansa l'année dernière a fait grossir la dette à environ 300 million d'euros, soit un peu moins que sa capitalisation boursière qui s'élève à 325 millions d'euros.

"Nous sommes confiant sur le fait de respecter nos covenants bancaires", a déclaré François Enaud.

Il a ajouté qu'une facilité de crédit de 200 million d'euros passée avec un pool de banques dont BNP Paribas, HSBC, Barclays et Société générale n'était pas remise en cause malgré la crise du crédit.

"Ces banques font partie des plus solides", a-t-il expliqué.

Si 26% des clients de Steria font partie du secteur bancaire et des assurances, Enaud s'est dit confiant sur la solidité des contrats passés par le groupe car ils sont à long terme et ne sont donc pas à risque selon lui.

Le 27 octobre Steria avait ajusté sa prévision de marge opérationnelle pour 2008 à 7,5% contre près de 8% auparavant et avait dit s'attendre à une hausse du chiffre d'affaires organique de 3,5% au troisième trimestre.

Steria avait aussi annoncé à cette occasion que François Enaud prendrait temporairement la direction générale des activités en France afin d'améliorer la rentabilité dans cette zone.

Enaud a déclaré à Reuters qu'il garderait la tête des opérations dans la zone jusqu'à la fin de 2008.

"Je suis très confiant sur le fait de pouvoir changer la situation très rapidement", a-t-il dit.

Les résultats du troisième trimestre seront annoncés le 14 novembre.

A 16h40, l'action Steria perdait 1,23% à 11,25 euros.

L'entreprise a perdu plus de la moitié de sa capitalisation boursière depuis le début de l'année.

Steria a pour concurrent Cap Gemini ou Atos Origin.

Pour consulter les dernières interview de valeurs moyennes réalisées par Reuters, cliquez sur

Version française Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below