Nokia se renforce dans les pays émergents et supprime des postes

mardi 4 novembre 2008 19h05
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia a dévoilé sept nouveaux combinés associés à des services internet, intensifiant ainsi son offensive sur les marchés émergents alors qu'il se prépare à supprimer quelque 600 emplois dans ses divisions recherche et marketing.

Parmi les nouveaux téléphones mobiles du géant finlandais figure le Nokia 1202, une version améliorée de son best-seller le 1200, qui sera vendu environ 25 euros. Deux autres modèles, proposés à 40 euros, disposent de fonctions de courrier électronique.

Nokia détient de solides positions sur les marchés émergents mais sa domination est de plus en plus contestée par les fabricants asiatiques comme le chinois ZTE et le sud-coréen Samsung Electronics.

Les marchés développés étant arrivés à maturité, les fabricants de combinés sont de plus en plus à la recherche de relais de croissance et se tournent notamment vers les pays en développement où la demande reste forte.

"Nous avons conservé une position forte sur les marchés émergents", a déclaré à Reuters Alex Lambeek, responsable des téléphones d'entrée de gamme chez Nokia.

"Je dirais que nous avons changé le jeu. Il ne s'agit plus seulement d'appareils, mais aussi des services", a-t-il ajouté.

Nokia a commencé à s'intéresser aux revenus qu'il pourrait tirer des services internet (partage d'informations, jeux, musique) susceptibles de rencontrer une importante audience dans les pays en développement.

Mais sur ces marchés, le groupe finlandais doit faire face à la concurrence des acteurs établis comme Apple avec son kiosque en ligne iTunes ou Yahoo avec son service de partage de photos Flickr.

Le groupe finlandais a annoncé par ailleurs son intention de supprimer 450 emplois dans ses services de marketing, après la fusion en début d'année de ses trois filiales mobiles en une seule.

Nokia, qui emploie 58.500 personnes dans le monde, a également annoncé qu'il supprimerait 130 emplois dans son centre de recherche, soit 20% des effectifs de sa division recherche et développement.

Tarmo Virki, version française Claude Chendjou

 
<p>Nokia a d&eacute;voil&eacute; sept nouveaux combin&eacute;s associ&eacute;s &agrave; des services internet, intensifiant ainsi son offensive sur les march&eacute;s &eacute;mergents alors qu'il se pr&eacute;pare &agrave; supprimer quelque 600 emplois dans ses divisions recherche et marketing. /REUTERS/Bob Strong</p>