Le marché de la téléphonie mobile ralentit, Noël s'annonce mal

jeudi 30 octobre 2008 23h12
 

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Les principaux fabricants de téléphones portables se préparent à une baisse de leurs ventes au cours des prochaines semaines après un fort ralentissement au troisième trimestre, durant lequel seul Samsung Electronics est parvenu à tirer son épingle du jeu, en baissant ses prix.

Les ventes mondiales ont augmenté d'environ 3% sur les trois derniers mois, contre près de 10% au cours des trimestres précédents, et si le marché ne se contracte pas encore, les effets du ralentissement économique et de la crise du crédit commencent bel et bien à se faire sentir.

Sur les marchés européens, les ventes ont continué à baisser au troisième trimestre et en octobre, alimentant les craintes d'une mauvaise fin d'année et d'une baisse de la demande l'année prochaine.

"Avec l'allongement des cycles de remplacement, les marchés matures ne devraient pas profiter de l'impulsion créée par les fêtes de fin d'année, une caractéristique des années précédentes", estime Geoff Blaber, analyste chez CCS Insight en Grande-Bretagne.

"L'Amérique du Nord et l'Europe occidentale subissent les effets les plus marqués de la dégradation du contexte économique mondial", a-t-il ajouté, prédisant que la conjoncture sur le marché du téléphone portable allait encore se dégrader au quatrième trimestre et en 2009.

Jari Honko, analyste chez eQ Bank à Helsinki, dit s'attendre à ce que la baisse des ventes en volume se poursuive en Europe et en Amérique du Nord l'année prochaine, mais prévoit que les marchés émergents soutiendront une croissance mondiale qui devrait atteindre tout juste 2%.

"BIEN PIRE QUE PRÉVU"

Début octobre, le numéro un mondial du secteur, Nokia, a déclaré tabler sur une hausse de 13,5% du marché au quatrième trimestre, légèrement inférieure à celle des années précédentes mais rassurante pour les investisseurs.   Suite...

 
<p>Les principaux fabricants de t&eacute;l&eacute;phones portables se pr&eacute;parent &agrave; une baisse de leurs ventes au cours des prochaines semaines apr&egrave;s un fort ralentissement au troisi&egrave;me trimestre, durant lequel seul Samsung Electronics est parvenu &agrave; tirer son &eacute;pingle du jeu, en baissant ses prix. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won</p>