Alcatel-Lucent évoque une cession de sa part dans Thales

jeudi 30 octobre 2008 15h34
 

Par Nathalie Meistermann

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent confirme ses objectifs financiers 2008 et, pour la première fois, annonce une cession possible de sa participation dans le groupe d'électronique de défense Thales dans le cadre d'une revue stratégique complète du groupe.

Ces déclarations ont été saluées en Bourse où l'action gagnait 22,78% à 2,07 euros vers 15h05. Malgré ce bond, la valeur accuse encore une baisse de 58% depuis le début de l'année après une chute de 55% en 2007.

"Alcatel-Lucent examine en ce moment toutes les options stratégiques possibles concernant sa participation de 20,8% dans Thales, y compris une éventuelle cession", a indiqué le groupe dans un communiqué. La presse s'était déjà faite l'écho d'une possible cession à Dassault Aviation ou EADS.

"Nous devons redéfinir notre stratégie", a déclaré le nouveau directeur général d'Alcatel, Ben Verwaayen, lors d'une conférence téléphonique. Prenant acte d'une rentabilité qui "n'est pas satisfaisante", il a annoncé la présentation d'une "revue stratégique complète" début décembre.

"Nous devons faire en sorte d'alléger notre portefeuille (...) et d'être beaucoup plus productifs en recherche et développement", a-t-il déclaré, répondant ainsi au reproche du marché sur le caractère trop généraliste du groupe, notamment en matière de recherche.

Leader mondial dans les réseaux fixes, Alcatel-Lucent est notamment pénalisé dans les infrastructures mobiles par le déclin du CDMA hérité de Lucent. Le groupe a confirmé que la technologie mobile 3G WCDMA serait à l'équilibre fin 2009.

DES FINANCES SAINES

Jouni Forsman, analyste chez Gartner, a jugé convaincant ce premier discours de Ben Verwaayen devant la communauté financière. "Il a donné un message concret et c'est absolument ce dont Alcatel-Lucent a besoin", dit-il. "Il donne le sentiment d'agir vite."   Suite...

 
<p>Ben Verwaayen, le nouveau directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Alcatel-Lucent. L'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms confirme ses objectifs financiers 2008 et table sur une baisse de 2% &agrave; 5% de ses revenus (&agrave; changes courants), une marge brute ajust&eacute;e comprise entre 34% et 36% et une marge d'exploitation ajust&eacute;e de 2% &agrave; 5% sur l'exercice. /Photo d'archives/REUTERS</p>