Recul du bénéfice de Panasonic, qui maintient ses prévisions

mardi 28 octobre 2008 10h24
 

TOKYO (Reuters) - Le fabricant japonais de produits électroniques Panasonic fait état d'une baisse de 19% de son bénéfice trimestriel, le ralentissement économique mondial ayant renforcé le yen et pesé sur la demande d'appareils photo numériques.

Mais, contrairement à d'autres grands noms du secteur, le groupe a maintenu ses prévisions annuelles, qui sont en outre supérieures au consensus.

Panasonic table toujours sur une hausse de 8% de son bénéfice opérationnel sur l'ensemble de son exercice à fin mars 2009, alors que ses concurrents Sony, Sharp et Canon ont lancé des avertissements sur leurs résultats.

Panasonic, en concurrence avec Sony et Samsung Electronics dans téléviseurs à écran plat, vise toujours un bénéfice opérationnel annuel de 560 milliards de yens (4,7 milliards d'euros) en dépit d'un environnement économique dégradé.

Cette prévision dépasse les 519,48 milliards de yens du précédent exercice et les 530,6 milliards de consensus des 20 analystes interrogés par Reuters Estimates.

Le groupe, qui commercialise notamment des téléviseurs Viera et des appareils photo Lumix, a adopté ce mois-ci le nom de Panasonic et abandonné celui de Matsushita Electric Industrial, dans le cadre de sa volonté de développer ses ventes à l'international.

Le bénéfice opérationnel du groupe est tombé en juillet-septembre à 118,6 milliards de yens, contre 146,1 milliards un an plus tôt.

Le bénéfice net trimestriel a lui reculé de 16% à 55,5 milliards de yens, sur un chiffre d'affaires de 2.190 milliards de yens, en baisse de 4%.

Panasonic est le premier fabricant mondial de téléviseurs à écran plasma, avec un tiers de l'ensemble du marché, mais, sur le segment des TV LCD, plus large et à la croissance plus rapide, il se classe derrière Samsung, Sony et d'autres fabricants.   Suite...

 
<p>Le fabricant japonais de produits &eacute;lectroniques Panasonic fait &eacute;tat d'une baisse de 19% de son b&eacute;n&eacute;fice trimestriel, le ralentissement &eacute;conomique mondial ayant renforc&eacute; le yen et pes&eacute; sur la demande d'appareils photo num&eacute;riques. /Photo d'rachives/REUTERS/Fabrizio Bensch</p>