L'iPhone dope le résultat d'AT&T mais pèsera sur les marges

mercredi 22 octobre 2008 17h12
 

* NEW YORK (Reuters) - AT&T, le premier opérateur américain de télécommunications, fait état d'une hausse de son chiffre d'affaires et du nombre de ses abonnés mobiles au troisième trimestre en dépit du ralentissement de l'économie, grâce entre autres au succès de l'iPhone d'Apple dont il est le distributeur exclusif.

Il a prévenu cependant que le combiné d'Apple pèserait davantage que prévu sur ses marges annuelles, et l'action AT&T perdait 6,4% à 24,09 dollars mercredi vers 14h30 GMT.

Le chiffre d'affaires de l'opérateur a progressé de 4% à 31,3 milliards de dollars, un montant conforme au consensus des estimations de cinq analystes établi par Reuters Estimates. Le groupe a également gagné deux millions de nouveaux abonnés net sur le trimestre, un gain conforme là aussi aux attentes.

Le bénéfice net a atteint 3,23 milliards de dollars, soit 55 cents par action, contre 3,06 milliards (50 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels - dépenses liées aux ouragans et frais d'amortissement - mais en incluant les coûts liés à l'iPhone, le bénéfice par action ressort à 67 cents contre 71 cents au troisième trimestre 2007 et 71 cents attendu.

EFFET NÉGATIF SUR LES MARGES

Le succès du combiné d'Apple a toutefois un coût. L'opérateur a subventionné en partie l'iPhone, et la popularité du modèle va se ressentir sur ses marges. Le groupe a en effet révisé en baisse son objectif annuel de marge dans le mobile à "plus de 37%" alors qu'il visait jusqu'ici 39-40%.

La prévision de marge opérationnelle ajustée a elle aussi été abaissée à 23%, contre 24% attendu jusqu'à présent.

AT&T a précisé que dans le contexte du ralentissement actuel de l'économie, la fréquentation des magasins observée récemment était encourageante.   Suite...

 
<p>Gr&acirc;ce entre autres au succ&egrave;s de l'iPhone d'Apple dont il est le distributeur exclusif aux Etats-Unis, AT&amp;T, le premier op&eacute;rateur am&eacute;ricain de t&eacute;l&eacute;communications, a enregistr&eacute; une hausse de son chiffre d'affaires et du nombre de ses abonn&eacute;s mobiles au troisi&egrave;me trimestre en d&eacute;pit du ralentissement de l'&eacute;conomie. Il a pr&eacute;venu cependant que le combin&eacute; d'Apple p&egrave;serait davantage que pr&eacute;vu sur ses marges annuelles. /Photo prise le 11 juillet 2008/REUTERS/Christian Hartmann</p>