Résultat opérationnel trimestriel en ligne pour LG Electronics

lundi 20 octobre 2008 11h01
 

SEOUL (Reuters) - Les effets de change défavorables ont lourdement pesé sur le bénéfice net de LG Electronics au troisième trimestre mais le quatrième fabricant mondial de téléphones portables a toutefois fait état d'un résultat opérationnel conforme aux attentes.

Après les secteurs des écrans plats et des semi-conducteurs, c'est au tour de celui de téléphones portables de commencer à subir les effets de la crise financière mondiale.

LG Electronics, devancé par Nokia, Samsung Electronics et Motorola, a ainsi également annoncé avoir vendu 23 millions d'appareils au troisième trimestre, contre un niveau record de 27,7 millions au cours du deuxième.

Malgré la perspective d'une récession mondiale, les analystes pensent toutefois que le groupe sud-coréen devrait continuer à faire mieux que ses pairs pour le reste de l'année et pour 2009, à la fois en raison de la faiblesse du won et d'un bon mix produits.

La semaine dernière, Nokia a fait état d'un bénéfice et d'un chiffre d'affaires inférieurs aux attentes, en raison d'une faiblesse de la demande en Europe. Le groupe finlandais avait cependant rassuré au sujet de ses perspectives.

Le bénéfice opérationnel de LG Electronics s'est établi à 571 milliards de wons, contre 362 milliards de wons il y a un an et une prévision moyenne de 562 milliards.

En revanche, sous le coup de la forte baisse du won par rapport au dollar, le bénéfice net est tombé à 25 milliards de wons (14 millions d'euros) contre 339 milliards de wons il y a un an et une prévision moyenne de 180 milliards.

A fin septembre, la devise sud-coréenne affichait un recul de 24% par rapport au billet vert en comparaison à la même période de 2009.

La marge opérationnelle générée par les ventes de mobiles avait baissé de 2,9 points d'un trimestre sur l'autre, à 11,5%.   Suite...

 
<p>Le groupe sud-cor&eacute;en LG Electronics a vendu 23 millions de combin&eacute;s au troisi&egrave;me trimestre, contre 27,7 millions au cours du deuxi&egrave;me. /Photo prise le 17 juin 2008/REUTERS/Vivek Prakash</p>