Le 3e trimestre de Nokia déçoit, mais ses prévisions rassurent

jeudi 16 octobre 2008 12h57
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia, premier fabricant mondial de téléphones portables, fait état d'un bénéfice et d'un chiffre d'affaires inférieurs aux attentes au troisième trimestre, mais ses perspectives positives ont un peu rassuré les investisseurs.

L'action Nokia, qui a chuté de près de 8% à l'annonce des résultats, ne cédait plus que 1,2% à 10h40 GMT. L'indice européen des technologiques cédait 0,8%.

Le groupe finlandais a publié un bénéfice par action de 0,29 euro au troisième trimestre, contre 0,40 euro il y a un an et alors que le consensus Reuters ressortait à 0,31 euro.

Le secteur a déjà commencé à ressentir l'impact du ralentissement économique mondial et les ventes de Nokia ont baissé en Europe occidentale, même si cela a été compensé par une demande toujours forte sur les marchés émergents.

Nokia a dit qu'il tablait pour l'exercice sur une hausse d'environ 10,5% des ventes mondiales de combinés portables, à 1,26 milliard d'unités.

La part de marché du groupe dans les combinés a été de 38% au troisième trimestre. Les analystes avaient tablé sur 39,3%.

"Etant donné notre échelle, notre marque, l'amélioration de notre gamme de produits et notre structure à bas coûts, nous pensons que Nokia est bien positionné par les temps qui courent", a dit son directeur général Olli-Pekka Kallasvuo, dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires trimestriel est ressorti de 12,2 milliards d'euros, contre 12,8 milliards attendus par le marché.

La marge d'exploitation hors exceptionnels a été de 12%, contre 13,9%. Le prix de vente moyen des combinés Nokia s'est établi à 72 euros, un euro en dessous du consensus.

Le groupe a précisé avoir vendu 117,8 millions d'unités au troisième trimestre, alors que le consensus donnait 120 millions.

 
<p>Nokia, premier fabricant mondial de t&eacute;l&eacute;phones portables, fait &eacute;tat d'un b&eacute;n&eacute;fice et d'un chiffre d'affaires inf&eacute;rieurs aux attentes au troisi&egrave;me trimestre, mais ses perspectives positives ont un peu rassur&eacute; les investisseurs. /Photo d'archives/REUTERS/Bogdan Cristel</p>