Le chiffre d'affaires trimestriel de Thomson déçoit

jeudi 16 octobre 2008 09h31
 

PARIS (Reuters) - Thomson chute en Bourse jeudi matin après l'annonce d'un chiffre d'affaires décevant au troisième trimestre, malgré des déclarations rassurantes sur sa solidité financière et le respect attendu des clauses bancaires sur la dette à la fin 2008.

Le groupe d'équipements et de services pour la télévision, le cinéma et la publicité a publié un chiffre d'affaires de 1.170 millions d'euros, en baisse à changes constants de 7,9%, soit une dégradation supérieure à celle de 4,3% visée par le groupe.

Parmi les raisons mises en avant figurent un ralentissement des ventes de la division Systèmes, notamment dans la téléphonie, alors que les activités Services "ont mieux résisté", selon les commentaires de son directeur financier Julian Waldron, lors d'une conférence téléphonique.

L'action, qui a perdu plus de 80% depuis le début de l'année, chute de 14,47% dans les premiers échanges à 1,30 euro dans un marché très baissier, l'indice CAC 40 cédant 5,56%.

Eric Beaudet de Natixis Securities juge pourtant cette publication "correcte, rassurante à court-terme sur les covenants". "Mais il n'y a aucune élément concret, pas d'annonce", regrette-t-il.

Le nouveau directeur général, Frédéric Rose, s'est voulu rassurant lors d'une conférence téléphonique en déclarant : "Nous disposons d'une liquidité adéquate dans une conjoncture macro-économique difficile (...) Nous allons générer du cash au second semestre."

"Notre position financière est solide nous n'avons pas d'échéance majeure avant 2012", a-t-il ajouté en réponse à une question sur un éventuel projet d'augmentation de capital.

Le directeur financier, Julian Waldron, a rappelé pour sa part que Thomson disposait d'un crédit syndiqué de 1,4 milliard sur lequel il reste "plusieurs centaines de millions à tirer".

PERSPECTIVES PESSIMISTES, CESSIONS EN VUE   Suite...