Une année 2009 difficile pour les équipementiers télécoms

jeudi 9 octobre 2008 12h55
 

PARIS (Reuters) - Les équipementiers de télécommunications connaîtront encore une année très difficile en 2009 comme en 2008, prédit Yves Gassot, le directeur général de l'institut d'études spécialisées Idate.

"Les équipementiers vont encore souffrir. L'année est très difficile et sans doute l'an prochain sera encore très difficile", a-t-il déclaré à propos de l'impact de la crise sur l'univers des télécoms lors d'une conférence de presse sur l'internet mobile.

"Même si on pense qu'il sera difficile pour les opérateurs de télécommunications de contenir encore plus de deux ans leurs investissements dans les équipements", a-t-il toutefois ajouté.

Parmi les opérateurs, il faut distinguer entre le fixe et le mobile car, dans une situation d'arbitrage, les consommateurs abandonnent plus volontiers leur téléphone fixe et conservent leur téléphone mobile, selon une étude Nielsen parue la semaine dernière aux Etats-Unis, a observé Yves Gassot.

"Il semble que ce soit le fixe qui soit le plus touché et cela pourrait accélérer la baisse du parc téléphonique (fixe) aux Etats-Unis qui, selon la plupart des acteurs va encore baisser de 5% cette année", a-t-il dit.

Dans la téléphonie mobile "on peut d'attendre à une baisse de l'Arpu (revenu moyen mensuel par abonné) de la consommation et du renouvellement des terminaux", explique Yves Gassot.

Nathalie Meistermann, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Comme 2008, l'ann&eacute;e 2009 s'annonce tr&egrave;s difficile pour les &eacute;quipementiers de t&eacute;l&eacute;communications, selon l'institut d'&eacute;tudes sp&eacute;cialis&eacute;es Idate. Les op&eacute;rateurs mobiles devraient cependant mieux tirer leur &eacute;pingle du jeu que les op&eacute;rateurs fixes. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>