Vers un code de conduite européen pour les opérateurs internet

vendredi 3 octobre 2008 17h32
 

STRASBOURG (Reuters) - Le Conseil de l'Europe a présenté des lignes directrices visant à protéger la vie privée, la sécurité, la liberté d'expression mais aussi la dignité des utilisateurs d'internet, notamment de jeux en ligne.

Destinées aux prestataires de services internet et élaborées avec leurs représentants européens, EuroISPA et ISFE, ces règles techniques, morales, voire de bon sens, s'inscrivent dans la démarche d'autodiscipline engagée par ce secteur d'activité.

Le Conseil de l'Europe préconise de renforcer l'information des internautes sur leurs droits et devoirs, les risques auxquels ils sont exposés et les outils disponibles pour les conjurer (antivirus, logiciels de filtrage et de contrôle parental).

S'agissant des jeux en ligne, il invite concepteurs et éditeurs à "évaluer comment le contenu du jeu peut influer sur la dignité humaine, la sensibilité et les valeurs des joueurs" et les met en garde contre la violence, le sexisme ou le racisme.

L'une des lignes directrices conseille d'intégrer dans le jeu des outils de contrôle parental pour filtrer les contenus, fixer des limites horaires au jeune internaute ou lui interdire l'accès du jeu en dehors de certains moments de la journée.

L'European internet service providers association (EuroISPA) regroupe plus de 1.000 prestataires de services internet. L'Interactive software federation of Europe (ISFE) regroupe des éditeurs de jeux dans 31 pays européens.

Gilbert Reilhac, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Dans un cyber-caf&eacute; &agrave; Madrid. Le Conseil de l'Europe a pr&eacute;sent&eacute; des lignes directrices visant &agrave; prot&eacute;ger la vie priv&eacute;e, la s&eacute;curit&eacute;, la libert&eacute; d'expression mais aussi la dignit&eacute; des utilisateurs d'internet, notamment de jeux en ligne. /Photo d'archives/REUTERS/Andrea Comas</p>