2 octobre 2008 / 14:59 / dans 9 ans

Microsoft ouvre trois centres de recherche, dont un en France

<p>Steve Ballmer, le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Microsoft. Redoublant d'efforts pour rattraper l'avance prise par Google dans le domaine des moteurs de recherche, la firme de Redmond a d&eacute;cid&eacute; d'ouvrir trois centres de recherche en Europe, &agrave; Paris, Londres et Munich. /Photo prise le 25 avril 2008/REUTERS/Susana Vera</p>

par Matt Gil et Georgina Prodhan

PARIS/LONDRES (Reuters) - Microsoft redouble d‘efforts pour rattraper l‘avance prise par Google dans le domaine des moteurs de recherche internet en annonçant l‘ouverture de trois centres de recherche en Europe, dont un en France.

Microsoft, qui a échoué à plusieurs reprises à racheter le moteur de recherche Yahoo, a expliqué qu‘il ouvrait des antennes de recherche à Paris, Londres et Munich.

Parallèlement, le groupe entend augmenter son budget de recherche et développement en Europe qui représente actuellement 600 millions de dollars par an.

“Dans le domaine des moteurs de recherche, nous sommes les challengers et non pas le leader, mais nous croyons fermement que les moteurs de recherche en sont encore à leurs balbutiements et qu‘il y a une grande marge d‘innovation”, a déclaré son directeur général Steve Ballmer lors d‘une conférence de presse à Paris.

“Pour des entreprises comme Microsoft, les moteurs de recherche sont la clef d‘accès à de nouveaux réservoirs énormes de publicité”, a-t-il ajouté.

Steve Ballmer s‘est refusé à chiffrer le montant investi dans les nouveaux centres qui porteront à 2.000 le nombre de chercheurs employés par le groupe en Europe, qui deviendra son premier pôle régional de recherche devant la Chine et l‘Inde.

La ministre française de l‘Economie Christine Lagarde a déclaré lors de la conférence de presse que le nouveau centre français, basé à Issy-les-Moulineaux, en banlieue parisienne, ouvrirait ses portes en mars 2009.

Elle a ajouté que Microsoft bénéficierait des crédits d‘impôts destinés à encourager la recherche et le développement et recevra 30 euros de l‘Etat français par 100 euros investis.

DOPER LA RECHERCHE ET LES ACQUISITIONS

Microsoft a une part de marché de seulement 2% en Europe dans le domaine des moteurs de recherche, selon l‘institut de recherche ComScore, contre 79% pour Google.

Pour rattraper son retard le groupe a également multiplié les acquisitions. Il a racheté le spécialiste britannique de la cartographie et localisation sur internet, Multimap, le site allemand comparateur de prix, Ciao, et le moteur de recherche norvégien, FAST, pour prendre pieds sur des créneaux spécialisés de la recherche sur la toile.

Dans un entretien à Reuters, Jean-Philippe Courtois, le président de Microsoft International a estimé que le programme d‘acquisitions de sociétés internet en Europe, qui a représenté deux milliards de dollars ces douze derniers mois, touchait à sa fin.

Microsoft International rassemble les activités de Microsoft hors des Etats-Unis et du Canada.

Il a toutefois ajouté : “nous continuons à regarder de nombreuses superbes start up en Europe et dans d‘autres régions du monde et je suis sûr qu‘il y en aura d‘autres (acquisitions) à venir au cours des douze prochains mois”, a dit Jean-Philippe Courtois.

Version française Nathalie Meistermann, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below