Business & Decision compte augmenter son activité à l'étranger

mardi 30 septembre 2008 15h15
 

PARIS (Reuters) - Business & Decision ambitionne de réaliser 80% de son chiffre d'affaires à l'international en 2011, déclare Patrick Bensabat, président-directeur général de la société de conseil et d'ingénierie informatique

Le groupe vise une croissance de son chiffre d'affaire d'au moins 10% en 2009, a déclaré son fondateur en confirmant les objectifs 2008 au cours d'une interview accordée à Reuters dans le cadre des "Midcap Events", organisés par CF&B Communication (www.midcapevents.com).

Soulignant que certaines difficultés rencontrées au premier semestre étaient "ponctuelles", Patrick Bensabat a confirmé que la rentabilité du groupe progresserait entre le premier et le second semestre, avec un chiffre d'affaires compris entre 240 et 250 millions d'euros sur l'année 2008, soit une croissance à taux de change de 20 à 25%.

"Malgré un environnement fragile, notre carnet de commandes est bon et nos prévisions commerciales sont positives", a-t-il dit.

"Face à des situations qui évoluent rapidement, nous avons besoin d'agilité", a précisé le fondateur du groupe en évoquant le ralentissement de l'économie. "Mais la volonté exprimée par nos clients de rationnaliser les investissements dans les systèmes informatiques crée de nouvelles opportunités."

Entre 2004 et 2008, Business & Decision aura quadruplé de taille. En 2009, le chiffre d'affaires du groupe pourrait progresser au moins entre 10 et 15% selon la conjoncture, a indiqué Patrick Bensabat.

"D'ici 2011, l'international devrait représenter 80% de notre chiffre d'affaires contre 50% en 2007", a ajouté Patrick Bensabat, en citant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Benelux, la Suisse et l'Allemagne comme pays cibles. "D'ici cinq ans, la part des Etats-Unis dans notre chiffre d'affaires sera équivalente à celle de la France."

Si de nouvelles acquisitions à l'international sont envisagées, "nous n'en réaliserons probablement pas d'ici la fin de l'année : nous préférons consolider nos acquisitions récentes".

Interrogé sur une éventuelle sortie de cote après la chute du titre en Bourse, Patrick Bensabat a déclaré : "nous réfléchisons à différents scénarios. Sortir de la Bourse complètement ? Non, je ne crois pas." Depuis le début de l'année, l'action a dévissé de près de 83% en Bourse de Paris et sa valeur a été divisé par huit en un an. Sa capitalisation boursière a fondu à 38 millions d'euros.

Leader en France et Europe dans la Business intelligence (informatique décisionnelle), Business & Decision emploie 3.000 personnes.

Baptiste Cordier avec Vanessa Walters, édité par Jacques Poznanski