Nokia voit plus loin que les piles à combustibles pour mobiles

mercredi 24 septembre 2008 21h53
 

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - L'industrie des appareils mobiles doit se focaliser davantage sur la consommation énergétique des appareils sophistiqués d'aujourd'hui, afin de permettre la lecture de fichiers vidéos ou musicaux sur des périodes plus longues, a déclaré mercredi à Reuters un responsable de Nokia.

L'introduction de technologies telles que la lecture de vidéos au fil de l'eau (streaming) ou l'affichage en haute définition sur les téléphones portables a largement augmenté la consommation d'énergie des combinés.

Le finlandais Nokia, premier fabricant mondial de téléphones portables, appelle les développeurs de logiciels à faire plus attention à ce que leurs programmes nécessitent moins d'énergie. Dans le même temps, le groupe cherche des alternatives aux batteries lithium-ion actuellement utilisées pour les téléphones portables.

Bob Iannucci, responsable de la branche technologies chez Nokia, estime que les piles à combustibles (ou "fuel cells"), longtemps présentées comme l'avenir des appareils nomades tels que les ordinateurs portables, pourraient ne pas être une solution pour les téléphones mobiles.

"Il existe des problèmes évidents pour les piles à combustible", a-t-il dit dans un entretien à Reuters au sujet de ces batteries qui produisent de l'électricité à partir de méthanol et d'eau de source.

"Nous sommes plus intéressés par l'évolution des super-condensateurs issus des nanotechnologies", a ajouté Iannucci. Les super-condensateurs stockent de l'énergie dans un champ électrique, un procédé non chimique contrairement aux piles lithium-ion.

Une utilisation à grande échelle des piles à combustibles dans les téléphones portables nécessiterait la mise en place d'un réseau mondial de distribution de méthanol pour l'alimentation des batteries, a imaginé Iannucci, ajoutant que la capacité des piles à combustibles devrait également être largement accrue.

"Il faut une batterie ou un condensateur en plus de la pile à combustible, ce qui réduit l'espace disponible pour la pile. Dès lors on peut se demander pourquoi s'embêter à mettre une pile à combustible", a-t-il expliqué.

Version française Patrice Mancino