Le Parlement européen veut plus de concurrence dans les télécoms

mercredi 24 septembre 2008 13h08
 

BRUXELLES (Reuters) - Le Parlement européen a adopté mercredi à une très large majorité les principaux points d'une réforme visant à renforcer la concurrence sur le marché européen des télécommunications et à donner aux consommateurs un accès plus large à des services meilleur marché.

Les députés ont voté par 597 voix une proposition consistant à contraindre les opérateurs historiques à gérer séparément leurs services et leurs réseaux, afin que ces derniers soient plus facilement accessibles aux nouveaux arrivés sur le marché.

Le scrutin s'est également soldé par 55 voix contre et 29 abstentions.

Les grands opérateurs tels que Deutsche Telekom et France Télécom sont opposés à cette évolution dite "séparation patrimoniale".

Le train de mesures a été rédigé par la commissaire européenne aux Télécommunications Viviane Reding, dont certaines propositions ont toutefois été revues à la baisse, comme son idée d'un "super régulateur".

Les députés ont voté à la place, par 490 voix pour, 105 contre et 14 abstentions, la création d'une autorité des régulateurs européens des télécommunications, une alternative aux pouvoirs plus réduits.

Le Parlement se penchera d'ici la fin de la journée sur le dernier volet du projet, le renforcement des droits des consommateurs sur le marché de la téléphonie.

La réforme sera ensuite soumise aux États membres de l'Union européenne.

Huw Jones, version française Gilles Guillaume

 
<p>Le Parlement europ&eacute;en a adopt&eacute; mercredi &agrave; une tr&egrave;s large majorit&eacute; les principaux points d'une r&eacute;forme visant &agrave; renforcer la concurrence sur le march&eacute; europ&eacute;en des t&eacute;l&eacute;communications et &agrave; donner aux consommateurs un acc&egrave;s plus large &agrave; des services meilleur march&eacute;. /Photo d"archives/REUTERS/Albert Gea</p>