La CE veut faire baisser le prix des SMS à l'étranger

mardi 23 septembre 2008 14h38
 

par Huw Jones

BRUXELLES (Reuters) - L'envoi d'un texto de l'étranger ou la consultation d'internet hors de son pays de résidence devrait baisser à partir de l'été prochain si les propositions de la Commission européenne annoncées mardi sont adoptées.

La commissaire européenne chargée des Télécommunications Viviane Reding a présenté un plan visant à étendre aux SMS et à l'internet les mesures introduites à l'été 2007 pour les appels vocaux. Ces mesures avaient fait baisser de 60% le prix de l'itinérance pour ces appels, c'est-à-dire le prix facturé par les opérateurs à leurs clients pour passer - ou recevoir - un appel entre Etats de l'UE.

Les opérateurs de téléphonie mobile ne sont pas favorables à ces mesures - ils indiquent que les tarifs de l'itinérance sont déjà en train de baisser - mais la Commission estime que des services moins chers permettront une augmentation de l'utilisation du téléphone mobile et du web et, à terme, une hausse du chiffre d'affaires des opérateurs.

"Utiliser son téléphone portable dans un autre pays de l'Union ne devrait pas, sans raison valable, coûter plus cher que chez soi, qu'il s'agisse de passer des appels, d'envoyer des SMS ou de surfer sur le web", a déclaré Viviane Reding, dans un communiqué.

"En Europe, ce sont 37 millions de touristes et 110 millions de voyageurs d'affaires qui attendent que la promesse d'un marché unique sans frontières ait enfin des incidences sur leur facture de téléphone", a-t-elle ajouté.

Le Parlement européen et les Etats de l'UE devront ensuite approuver la mesure qui entrerait en vigueur l'été prochain.

L'Association GSM Association, qui regroupe Telefonica, Orange et autres Vodafone, souligne que depuis l'introduction d'une limitation des prix à l'itinérance vocale en 2007, l'utilisation des téléphones a augmenté de 11% mais que le chiffre d'affaires a baissé de 26%.

Voici le détail des nouvelles propositions :   Suite...