La TVHD et les mobiles rendent Arianespace optimiste pour 2008

mardi 8 janvier 2008 17h29
 

PARIS (Reuters) - Après une année 2007 record, Arianespace prévoit d'augmenter cette année encore la cadence de ses lancements, afin de répondre à l'explosion de la demande de satellites destinés à la télévision haute définition (TVHD), à l'internet à haut débit ainsi qu'aux communications mobiles.

L'opérateur spatial européen prévoit sept à huit lancements d'Ariane 5 à Kourou (Guyane) en 2008 ainsi que plusieurs lancements de la fusée Soyouz, exploitée en partenariat avec les Russes au sein de sa filiale Starsem.

Arianespace table sur huit lancements en moyenne de la seule Ariane au cours des prochaines années.

En 2007, le groupe a procédé au lancement de six Ariane 5 et trois Soyouz, plaçant ainsi en orbite 21 satellites au total, soit 50 tonnes de charge utile, un record pour Arianespace, dont l'opérateur industriel est le groupe EADS.

Arianespace a indiqué que son chiffre d'affaires devrait avoisiner le milliard d'euros cette année après avoir légèrement reculé l'an dernier (940 millions contre 985 millions en 2006) en raison du lancement d'un plus grand nombre de petits satellites. Son résultat est resté équilibré en 2007 pour la cinquième année consécutive.

En matière de carnet de commandes, Arianespace entend également maintenir en 2008 le niveau record atteint en 2007, qui correspond à environ trois années de chiffre d'affaires.

"Nous avons devant nous trois axes de développement : l'explosion de la TVHD grâce à l'effondrement des prix des écrans plats, les communications à large bande ainsi que le développement des systèmes mobiles", a souligné lors d'une conférence de presse le P-DG, Jean-Yves Le Gall.

Il a précisé que la hausse du prix des lancements - qui est de l'ordre de 150 à 160 millions d'euros (soit environ 20.000 euros par tonne mise en orbite) - avait permis de compenser l'impact négatif de la baisse du dollar face à l'euro.

Le groupe, qui revendique la place de numéro un mondial du secteur, facture actuellement entre un quart et un tiers de ses contrats en euros, une proportion qu'il voudrait pouvoir encore augmenter à l'avenir.

Jean-Yves Le Gall a également rappelé que la mise en service commercial de Soyouz et du futur petit lanceur Vega depuis Kourou était prévue en 2009. Actuellement, Soyouz est lancé uniquement depuis la base de Baïkonour, au Kazakhstan.

Jean-Michel Bélot

 
<p>Apr&egrave;s une ann&eacute;e 2007 record, Arianespace pr&eacute;voit d'augmenter cette ann&eacute;e encore la cadence de ses lancements, afin de r&eacute;pondre &agrave; l'explosion de la demande de satellites destin&eacute;s &agrave; la t&eacute;l&eacute;vision haute d&eacute;finition, &agrave; l'internet &agrave; haut d&eacute;bit ainsi qu'aux communications mobiles. /Photo d'archives/REUTERS/ESA/Arianespace</p>