Sprint perd des abonnés et supprime des emplois

vendredi 18 janvier 2008 18h04
 

NEW YORK (Reuters) - Sprint Nextel, le troisième opérateur mobile américain, annonce une baisse plus forte qu'attendu du nombre de ses abonnés, qui le conduira à supprimer 4.000 emplois et à fermer des points de vente.

Sprint a perdu du terrain récemment face à ses principaux concurrents en raison notamment de problèmes de réseaux et de services, dans un contexte de dégradation de la conjoncture économique américaine et de crise du crédit.

Il a fait état vendredi d'une perte nette de 693.000 abonnés à des forfaits, un chiffre bien supérieur aux estimations des analystes qui s'échelonnaient de 350.000 à 500.000.

Arguant de difficultés croissantes pour conquérir de nouveaux clients et pour dégager des profits cette année, Sprint a expliqué qu'il allait réduire ses effectifs de près de 7% et fermer environ 8% de ses magasins pour améliorer ses résultats.

L'opérateur va fermer 125 magasins et supprimer plus de 4.000 points de ventes installés dans d'autres enseignes. Le groupe compte aujourd'hui quelque 20.000 points de vente au total, dont 1.400 magasins à son enseigne.

Ces mesures devraient lui permettre de réduire ses coûts salariaux de 700 à 800 millions de dollars en rythme annuel d'ici la fin 2008. Les comptes du premier trimestre incluront une charge exceptionnelle liée aux indemnités de licenciement.

À New York, l'action Sprint a chuté de plus de 25% en matinée à 8,63 dollars vendredi après être tombée à 8,15 dollars, son plus bas depuis plus de cinq ans.

Certains analystes s'interrogent sur l'opportunité d'une réduction du réseau commercial au moment où le groupe doit justement s'efforcer de conquérir de nouveaux clients.

"Certes, cela permettra de réduire les dépenses, mais cela expose la société au risque d'une croissance encore plus faible", souligne ainsi Michael Nelson, de Stanford Group. Il ajoute que les suppressions d'emploi ne doivent pas nuire à la qualité des services à la clientèle.   Suite...