18 juillet 2008 / 12:33 / dans 9 ans

Sony Ericsson dans le rouge au 2e trimestre, fin 2008 difficile

<p>Sony Ericsson fait &eacute;tat d'une perte d'exploitation de deux millions d'euros au deuxi&egrave;me trimestre et explique que le second semestre sera encore difficile. /Photo d'archives/REUTERS/Kiyoshi Ota</p>

STOCKHOLM (Reuters) - Sony Ericsson a fait état vendredi d‘une perte d‘exploitation de deux millions d‘euros au deuxième trimestre et expliqué que le second semestre serait encore difficile.

Le fabricant de téléphones portables, filiale commune de Sony et Ericsson, avait émis un avertissement sur ses résultats il y a trois semaines, expliquant alors que son bénéfice imposable devrait être très proche de l’équilibre.

Le groupe a notamment souffert de la désaffection des consommateurs pour ses produits haut de gamme.

“Les difficiles conditions du marché vont continuer à peser sur Sony Ericsson, au moins jusqu’à la fin de l‘année 2008, en particulier au troisième trimestre”, indique le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice imposable ressort à huit millions d‘euros, soit deux millions de moins qu‘attendu par le marché selon le consensus Reuters Estimates.

Le titre Ericsson a gagné 3,58% à 72,30 couronnes à la Bourse de Stockholm. Le 27 juin, jour de la publication du “profit-warning”, l‘action avait perdu jusqu’à plus de 11% avait de clôturer en baisse de 7,6%.

“Ce qui est inquiétant, lorsque l‘on examine le cours de l‘action Ericsson, c‘est que les prévisions qu‘ils ont données ne sont pas bonnes du tout”, commente Richard Windsor, analyste chez Nomura.

RÉTROGRADÉ AU CINQUIÈME RANG MONDIAL

“Ces résultats sont dans l‘ensemble conformes à l‘avertissement sur résultats, mais ils restent un peu légers”, commente Hannu Rauhala, analyste chez Pohjola Bank. “Les propos qu‘ils tiennent sur le reste de l‘année sont instructifs.”

Sony Ericsson a été rétrogradé au cinquième rang mondial du marché des portables et ses résultats tranchent avec ceux du numéro un, le finlandais Nokia, qui a publié jeudi un bénéfice par action trimestriel en hausse et présenté des prévisions optimistes pour le second semestre.

Hideki Komiyama, le président du groupe, a déclaré que celui-ci allait s‘efforcer de réduire ses dépenses de 300 millions d‘euros par an et que l‘effet de ces économies commencerait à se faire sentir d‘ici un an.

“Nous ajustons nos activités et nos ressources au niveau mondial pour nous adapter à un environnement chaque jour plus compétitif et nous permettre de retrouver nos capacités de croissance”, écrit-il dans un communiqué.

“Les mesures que nous prenons sont destinées à nous permettre d’être plus rapides, plus vifs et plus efficaces afin de pouvoir continuer à créer des produits innovants qui intéressent les consommateurs.”

Le groupe a prévenu qu‘il allait supprimer 2.000 emplois, parmi lesquels figureront des emplois de sous-traitants.

Le directeur financier de Sony Ericsson Ulf Lilja a déclaré à Reuters que l‘ensemble des effectifs, en incluant les sous-traitants, représentait 11.900 personnes, tout en indiquant que le groupe n‘avait pas encore déterminé quels secteurs du groupe seraient affectés par les restructurations.

Bureau de Stockholm, version française Marc Angrand et Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below