April 27, 2008 / 4:28 PM / 9 years ago

Wall Street s'attend à une offre hostile de Microsoft sur Yahoo

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Time Square, &agrave; New York. Une &eacute;crasante majorit&eacute; d'analystes de Wall Street pr&eacute;voient que Microsoft va se pr&eacute;parer rapidement &agrave; lancer une offre hostile en titres et en cash sur Yahoo, au prix actuellement propos&eacute; de 31 dollars par action Yahoo, selon une enqu&ecirc;te de Reuters. /Photo prise le 7 avril 2008/Joshua Lott</p>

par Eric Auchard et Daisuke Wakabayashi

SAN FRANCISCO/SEATTLE (Reuters) - Une écrasante majorité d'analystes de Wall Street prévoient que Microsoft va se préparer rapidement à lancer une offre hostile en titres et en cash sur Yahoo, au prix actuellement proposé de 31 dollars par action Yahoo, selon une enquête de Reuters publiée dimanche.

La plupart de ces analystes estiment que le géant américain des logiciels Microsoft va être à présent confronté à une longue bataille boursière pour vaincre l'opposition du groupe internet Yahoo à son offre, selon cette enquête.

Le patron de Microsoft, Steve Ballmer, a réitéré récemment sa menace faite il y a trois semaines d'une offre hostile ou d'une annulation de sa proposition, si Yahoo n'acceptait pas un accord avant la fin de cette semaine. Des dirigeants de Microsoft ont déclaré qu'ils annonceraient leur décision la semaine prochaine.

"Je parie que Ballmer bluffe avec ses déclarations sur un abandon de l'offre et qu'il va lancer une offre hostile", a déclaré Youssef Squali, analyste chez Jefferies & Co, qui pense que Microsoft va s'en tenir à sa proposition actuelle de 31 dollars par titre Yahoo, en action et en cash, pour un montant total qui avoisinait les 44,6 milliards de dollars (28,5 milliards d'euros) mais qui est tombé à 42,7 milliards de dollars en raison de la baisse du titre Microsoft en Bourse.

Dix-neuf analystes tablent désormais sur une offre hostile, contre trois pariant sur un accord sur une offre légèrement supérieure.

Trois analystes prévoient un abandon de Microsoft, dont de nombreux actionnaires craignent une offre trop élevée.

Si Microsoft abandonnait la partie, David Garrity, chez Diosaur Research, prévoit que le titre Yahoo pourrait perdre environ 14% à $23 et celui de Microsoft bondir d'environ 17% à $35.

Une Offre Insuffisante

Yahoo juge l'offre de Microsoft "insuffisante" et cherche toujours, selon plusieurs sources, d'autres accords de fusions possibles, avec notamment AOL, la filiale internet de Time Warner, dans le cadre d'un accord à trois avec le moteur de recherche Google, avec lequel Yahoo a testé un partenariat dans la publicité internet.

Quatorze sociétés interrogées s'attendent à ce que Microsoft entame une campagne pour déloger le conseil de surveillance de Yahoo et encourager les actionnaires du groupe à accepter l'offre actuelle. Cinq autres sociétés tablent sur une offre hostile à un prix inférieur.

"Il n'est ni dans l'intérêt de Microsoft ou de Yahoo que cette offre devienne hostile car cela pourrait accroître les futurs défis d'une intégration et nous espérons donc que les deux groupes vont trouver les conditions acceptables d'un accord", a déclaré de son côté Andy Miedler, analyste chez Edward Jones.

Microsoft veut racheter Yahoo pour concurrencer son grand rival Google, qui domine le marché des recherches sur internet et la publicité qui y est liée.

Version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below