France Telecom se dit prêt pour la consolidation en Europe

mercredi 7 mai 2008 12h01
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - France Telecom se dit bien positionné pour participer à une consolidation du secteur en Europe, tout en réaffirmant ne pas avoir démarré de négociations en vue d'un rapprochement avec TeliaSonera.

Le troisième opérateur européen en termes de capitalisation boursière derrière Vodafone et Telefonica a publié mercredi un chiffre d'affaires supérieur aux prévisions au premier trimestre grâce à la téléphonie mobile, avec une marge brute opérationnelle (MBO) conforme aux attentes.

Le directeur financier Gervais Pellissier a confirmé lors d'une conférence téléphonique que le groupe visait une croissance de 2 à 3% de son chiffre d'affaires en 2008.

L'action gagne 1,11% à 20,56 euros vers 11h40, surperformant l'indice DJ Stoxx des télécoms, en hausse de 0,8%.

"Il n'y a pas de négociations entamées avec TeliaSonera, néanmoins il y a un contexte favorable pour que le groupe regarde des opérations de consolidation dans le strict respect de nos engagements financiers", a déclaré le directeur financier Gervais Pellissier lors d'une conférence téléphonique.

Le groupe avait justifié une semaine auparavant son intérêt pour l'opérateur nordique par la nécessité d'accroître sa taille au moment où des géants comme Google et Apple cherchent à tirer des revenus sur les réseaux télécoms.

"Nous considérons que France Telecom est l'opérateur historique présentant le risque le plus élevé en termes de fusions-acquisitions", écrit Citigroup dans une note.

Le groupe a confirmé ses principaux objectifs financiers pour 2008, à savoir un cash flow organique de plus de 7,8 milliards d'euros dont il se réserve la possibilité de redistribuer plus de 45% aux actionnaires. Il précise en outre que son dividende 2008 sera supérieur à celui de 1,30 euro qui se sera versé au titre de 2007.   Suite...

 
<p>France Telecom annonce un chiffre d'affaires sup&eacute;rieur aux pr&eacute;visions au premier trimestre gr&acirc;ce &agrave; la t&eacute;l&eacute;phonie mobile, avec une marge brute op&eacute;rationnelle conforme aux attentes, et confirm&eacute; ses principaux objectifs pour 2008. Le troisi&egrave;me op&eacute;rateur europ&eacute;en en termes de capitalisation boursi&egrave;re derri&egrave;re Vodafone et Telefonica s'est dit bien positionn&eacute; pour participer &agrave; une consolidation du secteur en Europe. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble</p>