Le chiffre d'affaires 2008 d'ASML pourrait chuter de 20%

mercredi 16 juillet 2008 11h08
 

AMSTERDAM (Reuters) - Le fabricant de machines à lithographier pour semi-conducteurs ASML a fait état d'une reprise de ses commandes au deuxième trimestre tout en prévenant que son chiffre d'affaires annuel pourrait diminuer plus que prévu, une perspective qui occulte les résultats trimestriels supérieurs au consensus et provoque la chute de son cours de Bourse.

* COMMANDES. Le groupe néerlandais, numéro un mondial dans sa spécialité, dit avoir reçu 33 commandes d'une valeur de 632 millions d'euros entre avril et juin. Les 13 analystes interrogés par Reuters attendaient 32 systèmes commandés d'une valeur de 578 millions d'euros.

* BÉNÉFICE NET. Il a atteint 192 millions d'euros au deuxième trimestre alors que le marché attendait en moyenne 112 millions euros.

* CHIFFRE D'AFFAIRES. Il a lui aussi dépassé le consensus, atteignant 844 millions d'euros.

* PRÉVISIONS. La baisse du chiffre d'affaires pourrait atteindre 20% cette année, et non seulement 10% comme prévu jusqu'à présent, si les fabricants de semi-conducteurs retardent leurs investissements dans de nouvelles capacités de production en raison du ralentissement économique, explique le groupe.

Il espère livrer 37 machine pour un prix moyen de 15,6 millions d'euros au troisième trimestre et anticipe que sa marge brute diminuera à 38% contre 40% au deuxième trimestre.

* DÉCLARATIONS. Peter Wenninck, directeur financier : "Nous faisons face à un ralentissement, ce n'est pas nouveau (...) Nous sommes désormais un peu plus prudents sur le reste de l'année, notamment lorsque nous regardons nos clients, dont un certain nombre sont dans des situations de pertes".

"L'euro s'apprécie, le climat macroéconomique se détériore, donc si nos clients décidaient de n'acheter que des outils de pointe et non les outils de masse, (le déclin des ventes 2008) pourrait être d'environ 20%", a-t-il ajouté.

Analyste Lehman Brothers : "La question clé est de savoir si la direction a une position suffisamment conservatrice dans ses prévisions, pour que cela puisse constituer un seuil sur lequel puisse s'asseoir le titre".   Suite...