4 avril 2008 / 17:21 / il y a 9 ans

Perspectives moroses pour les prix des puces mémoires

<p>Depuis plusieurs mois, les investisseurs du secteur technologique se demandent quand les prix des puces m&eacute;moires se d&eacute;cideront &agrave; remonter apr&egrave;s une sombre ann&eacute;e 2007. Le march&eacute; a &eacute;t&eacute; inond&eacute; de puces m&eacute;moires de type NAND, utilis&eacute;es pour stocker des images ou de la musique sur des appareils photo ou des baladeurs num&eacute;riques, et la demande en la mati&egrave;re reste faible, tir&eacute;e vers le bas par la d&eacute;gradation de la situation &eacute;conomique aux &Eacute;tats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won</p>

par Duncan Martell

SAN FRANCISCO (Reuters) - Depuis plusieurs mois, les investisseurs du secteur technologique se demandent quand les prix des puces mémoires se décideront à remonter après une sombre année 2007. Mais ils pourraient bien devoir patienter encore un certain temps avant de voir cette tendance morose s‘inverser.

Le marché a été inondé de puces mémoires de type NAND, utilisées pour stocker des images ou de la musique sur des appareils photo ou des baladeurs numériques, et la demande en la matière reste faible, tirée vers le bas par la dégradation de la situation économique aux Etats-Unis.

Micron Technology, l‘un des cinq principaux fabricants de mémoires NAND, a indiqué lors de la publication de ses résultats trimestriels mercredi que le prix de cette famille de mémoires avait dégringolé de 30% en trois mois et qu‘ils chuter de 25% supplémentaires sur le trimestre en cours.

Sur les douze derniers mois, la baisse atteint 50%, affirment des analystes. À l‘heure actuelle les puces mémoires NAND se vendent à leur prix de production voire en dessous.

“On peut estimer que le bas de la courbe sera atteint au cours du second semestre de cette année”, dit Hans Mosesmann, analyste chez Raymond James & Associates, ajoutant que l‘offre et les stocks disponibles sont énormes.

UNE PÉRIODE DOULOUREUSE

Tous les fabricants de mémoires NAND vivent une période douloureuse.

Toshiba, deuxième fabricant mondial, a indiqué le mois dernier qu‘il s‘attendait à ce que les prix chutent d‘environ 35% entre janvier et mars.

Intel a averti de son côté début mars que sa marge brute serait moins importante que prévu, principalement à cause de cette baisse des prix.

Le premier fabricant mondial de puces, qui est en train de transférer ses activités dans les mémoires NAND au sein d‘une coentreprise avec Micron, a ainsi déclaré que les prix avaient baissé au cours du premier trimestre au moins deux fois plus que ce qu‘il avait prévu.

Sa prévision interne faisait état d‘une baisse de 27% alors que la baisse constatée a été de 53%.

Dans la mesure où cette famille de puces mémoires est utilisée dans les appareils photo numériques, les téléphones mobiles et les iPod, cette partie du marché des semi-conducteurs, dont le chiffre d‘affaires pour 2007 est estimé par le cabinet IDC à 13,2 milliards de dollars (8,4 milliards d‘euros), est très sensible à la demande grand-public, qui est actuellement à la peine.

“La demande est le moteur de la baisse dans ce secteur”, affirme Daniel Berenbaum, analystes chez Caris & Co. “L‘environnement macro-économique n‘est pas bon”.

PEU D‘ESPOIR

Les fabricants de mémoires NAND, qui commencent à peine à réduire leur production, espèrent que la demande rattrapera l‘offre au cours des prochains mois.

Hynix Semiconductor, troisième fabricant mondial après Samsung Electronics et Toshiba, a dit mardi qu‘il réduirait sa production en différant le lancement d‘une nouvelle ligne de production du deuxième au troisième trimestre et en fermant une ancienne chaîne de fabrication.

Le groupe sud-coréen a précisé que cette réduction de la production représenterait une baisse d‘environ 5% des capacités mondiales.

Micron a pour sa part estimé mercredi que l‘excès d‘offre et l‘engorgement des stocks sur le marché des mémoires NAND l‘obligeait ainsi qu‘Intel à remettre au premier semestre 2009 l‘ouverture d‘une nouvelle usine à Singapour. Son lancement était initialement prévu au cours du second semestre de cette année.

Mais ces différentes mesures pourraient ne pas être suffisantes.

“Il y a des mesures limitées de réduction de la production mais la demande baisse plus rapidement”, note Ashok Kumar, analyste pour CRT Capital Group.

Seule nouvelle réconfortante, Research In Motion, le fabricant du BlackBerry, a fait état de solides prévisions pour le trimestre actuel. Et son co-directeur général, Jim Balsillie, a affirmé qu‘il n‘avait constaté aucun signe d‘un ralentissement du marché des entreprises en dehors des tendances saisonnières classiques.

“En conclusion, le marché (des smartphones) n‘est pas assez gros pour compenser la faiblesse du coeur de cible. La croissance sur les baladeurs numériques a aussi tendance à la modération”, ajoute Kumar.

Qu‘est-ce que Samsung, Toshiba, Hynix, Micron, Intel et les autres peuvent donc espérer sur les prix des mémoires NAND ?

“Le mot d‘ordre est ‘espoir’ mais à l‘heure actuelle il n‘y a rien de concret au-delà de cet espoir”, dit Kumar.

Version française Julien Toyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below