March 3, 2008 / 8:59 PM / 9 years ago

Microsoft va étendre ses services web aux petites entreprises

6 MINUTES DE LECTURE

<p>Microsoft, qui doit faire face &agrave; une concurrence accrue aupr&egrave;s de sa client&egrave;le professionnelle de la part de compagnies venues de l'internet, envisage de rendre disponible une gamme &eacute;largie de ses services en ligne pour le courrier &eacute;lectronique et les logiciels collaboratifs. La firme de Redmond, qui limitait certains services aux soci&eacute;t&eacute;s de plus de 5.000 employ&eacute;s, devrait d&eacute;sormais les rendre disponibles &agrave; toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, dans le courant du second semestre 2008, apr&egrave;s une p&eacute;riode de test. /Photo d'archives/Rick Wilking</p>

par Daisuke Wakabayashi

SEATTLE (Reuters) - Microsoft, qui doit faire face à une concurrence accrue auprès de sa clientèle professionnelle de la part de compagnies venues de l'internet, envisage de rendre disponible une gamme élargie de ses services en ligne pour le courrier électronique et les logiciels collaboratifs.

Microsoft propose depuis l'année dernière des services en lignes sur abonnement pour ses logiciels professionnels Exchange, pour la messagerie électronique, et SharePoint, qui permet aux employés d'une même société de partager des documents et de développer des projets sur des sites webs sécurisés.

Ces logiciels sont hébergés sur des ordinateurs appartenant à Microsoft, ce qui évite aux clients d'acheter leur propres serveurs pour faire fonctionner leurs logiciels sous licence.

La firme de Redmond, qui avait initialement limité ces services aux sociétés de plus de 5.000 employés, devrait désormais les rendre disponibles à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, dans le courant du second semestre 2008, après une période de test.

Microsoft proposera également en téléchargement gratuit son logiciel Search Server 2008 Express, qui permet de rechercher des dossiers et documents sur un réseau. Ce produit est concurrent de Search Appliance de Google.

Les services informatiques hébergés sur le web sont de plus en plus populaires parmi les usagers professionnels, dans la mesure où ils exonèrent les entreprises de dépenser d'importantes sommes d'argent dans l'achat et la maintenance de puissants serveurs.

La location d'espace sur un serveur appartenant à un fournisseur de services via un abonnement mensuel leur permet également de n'être pas pieds et poings liées par des contrats courant sur plusieurs années.

Enfin, cela permet aux plus petites sociétés d'avoir accès à des applications naguère réservées aux compagnies de grande taille.

"C'est un marché qui commence vraiment à se développer et je crois qu'il pourrait devenir très grand", affirme Karen Hobert, analyste chez Burton Group.

Google, Salesforce.com et une poignée de start-ups se sont attaqué énergiquement à la clientèle professionnelle traditionnellement détenue par Microsoft grâce des applications fonctionnant avec le web et présentant le double avantage d'être moins chères et plus facile à installer et à faire fonctionner.

La semaine dernière, Google a annoncé qu'il allait proposer un outil pour publier de manière simple des sites internet que les employés pourront utiliser pour mettre au point et alimenter des sites webs collaboratifs avec leurs équipes.

Ce nouveau service, Google Sites, est un outil semblable à SharePoint de Microsoft mais dans une version allégée. Il est offert gratuitement aux utilisateurs de Google Apps, une suite d'applications bureautiques que Google propose pour un prix modique au regard des suites logicielles comparables de chez Microsoft.

STRATÉGIE "SOFTWARE PLUS SERVICES"

Certaines compagnies, comme Salesforce, s'attendent à ce que ces services hébergés sur internet remplacent à terme les packs logiciels traditionnels mais Microsoft tente plutôt de promouvoir sa stratégie "logiciels plus services", qui promet de marier le meilleur des deux mondes.

"Microsoft commence à sentir la pression des Google de ce monde", affirme Hobert.

Les concurrents du géant des logiciels commencent en effet à rencontrer un certain succès sur le marché professionnel. Google a déclaré récemment avoir signé des contrats pour Google Apps avec plus de 500.000 entreprises au cours de l'année écoulée.

L'un des attraits de ce service est la facilité avec laquelle les employés peuvent prendre en main les applications et créer des sites pour leurs équipes, sans avoir recours à un soutien technique.

Mais Microsoft rétorque que les responsables informatiques des grandes compagnies sont préoccupés par la perte de contrôle induite, notamment en terme d'accès au logiciel et d'utilisation de celui-ci.

La firme de Redmond affirme que cela ne sera pas le cas avec son service qui, en fonctionnant de la même manière que les logiciels actuels, à la seule différence qu'ils seront hébergés sur des ordinateurs lui appartenant, confèrera aux responsables informatiques de ses clients le même niveau de contrôle mais les déchargera de la gestion fastidieuse des matériels, des logiciels et du stockage de données.

Microsoft a investi des milliards de dollars pour construire d'énormes centres de données remplis de milliers de serveurs et de systèmes de stockage lui permettant d'offrir ce service aussi bien à des petits clients qu'à de grands groupes.

Le groupe américain a précisé que les compagnies qui choisiront de basculer d'un ancien contrat vers ces services internet seront créditées des sommes déjà versées au titre de leurs contrats précédents.

Des clients tels que Autodesk, Blockbuster et Ingersoll-Rand ont déjà signé pour ces nouveaux services, a dit Microsoft.

Avec Eric Auchard à San Francisco, version française Julien Toyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below