La marge opérationnelle de Dassault Systèmes déçoit

mercredi 13 février 2008 09h43
 

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes recule fortement en Bourse mercredi matin après avoir annoncé une marge inférieure à ses attentes au quatrième trimestre et confirmé une prévision de ralentissement de sa croissance organique en 2008.

L'action perd 7,43% à 34,99 euros vers 9h25, sous-performant largement l'indice DJ Stoxx des technologiques (-1,8%) et le CAC-4O (-1,15%).

L'éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur (CAO-FAO) a fait état d'une marge opérationnelle à 26,2% en 2007 contre 27% environ visés par le groupe et 26,9% en 2006.

Le groupe y voit principalement l'effet de variations de taux de change, qui avaient expliqué l'abaissement de ses objectifs annuels de bénéfice par action et de chiffre d'affaires fin octobre 2007.

Au quatrième trimestre, la marge opérationnelle non GAAP est ressortie à 34,9%, en deçà d'un objectif de 36% en raison d'une baisse inattendue de quatre millions du chiffre d'affaires dans les services liés aux anciennes activités d'agent IBM de Dassault Systèmes.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier Thibault de Tersant a expliqué que la baisse de 7% du chiffre d'affaires des services à taux de change constant par un effet de comparaison défavorable par rapport au quatrième trimestre 2006.

"Les explications fournies par le groupe sur la marge ne sont pas très claires et les perspectives du moyen terme ne paraissent pas très bonnes", a déclaré un analyste.

Dassault Systèmes a dégagé au quatrième trimestre un bénéfice par action avant coûts d'acquisition en hausse de 8% à 0,78 euro et un chiffre d'affaires en progression de 5% à 371,1 millions, à comparer à un consensus Reuters Estimates de 375,8 millions d'euros. A taux de change constant, la hausse ressort à 12%, avec un bond de 16% dans les logiciels.

"Les résultats sont globalement en ligne avec les attentes, en particulier grâce aux logiciels et en dépit de la faiblesse dans les services", a observé un deuxième analyste. "Pour 2008, la prévision de chiffre d'affaires me paraît un peu faible et le rythme de croissance organique devrait baisser. Il n'y a donc rien de très excitant".   Suite...