T-Mobile va proposer les services internet mobile de Yahoo

mercredi 13 février 2008 07h45
 

BARCELONE (Reuters) - L'opérateur téléphonique T-Mobile a annoncé au salon mondial du mobile de Barcelone qu'il allait changer de fournisseur de services internet dans le centre et le nord de l'Europe, abandonnant sa collaboration avec Google au profit de Yahoo.

T-Mobile a été le partenaire de la percée de Google dans le mobile et cette décision souligne la progression de Yahoo dans les services internet mobiles à travers le monde en dépit des incertitudes soulevées par l'offre de rachat lancée par Microsoft.

L'accord, dont les termes financiers n'ont pas été révélés, a été signé la semaine dernière et prendra en effet à la fin du mois de mars, à expiration du partenariat liant T-Mobile et Google. L'opérateur proposera alors à ses clients le service oneSearch du géant de l'internet, qui permet d'accéder aux actualités, à des images, à des données financières et à la météo.

Seront concernés près de 90 millions d'abonnés de T-Mobile dans 11 pays européens, dont l'Allemagne, la Pologne, la République tchèque et la Hongrie, ainsi que le Royaume-Uni, où les deux sociétés avaient déjà conclu un accord.

D'après Marco Boerries, vice-président de la division mobile de Yahoo, le nombre d'utilisateurs potentiels des services internet mobile de la firme de Sunnyvale, en Californie - qui dépassait le demi-milliard grâce aux différents accords conclus l'année dernière avec des opérateurs de téléphonie mobile et des fabricants de téléphones portables en Inde, dans le Sud-Est asiatique, en Amérique latine, aux États-Unis et en Europe - est donc désormais en passe de franchir la barre des 600 millions grâce à cette nouvelle transaction.

Au cours de l'année 2008, Yahoo prévoit de concentrer ses efforts avec ses partenaires afin de transformer ces clients potentiels en utilisateurs réguliers de ses services internet mobile.

Marco Boerries s'est fixé pour objectif de couvrir 750 millions d'utilisateurs de téléphones portables à travers le monde via de tels partenariats avant la fin de l'année pour faire progresser le nombre d'utilisateurs potentiels jusqu'à atteindre un milliard fin 2009.

Pour atteindre cet objectif, Yahoo adopte une stratégie plus ouverte que celle, plus cloisonnée généralement de mise dans le secteur de la téléphonie mobile, et propose des services internet mobile compatibles avec différents systèmes d'exploitation pour téléphones portables, dont ceux de Microsoft, d'AOL ou encore de Google.

Georgina Prodhan et Eric Auchard, version française Myriam Rivet

 
<p>Marco Boerries, vice-pr&eacute;sident de la division mobile de Yahoo, au salon mondial du mobile de Barcelone. L'op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;phonique T-Mobile va changer de fournisseur de services internet dans le centre et le nord de l'Europe, abandonnant sa collaboration avec Google au profit de Yahoo. /Photo prise le 13 f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Albert Gea</p>