Yahoo lance des commandes vocales pour les recherches sur mobile

jeudi 3 avril 2008 01h46
 

par Sinead Carew et Eric Auchard

LAS VEGAS/SAN FRANCISCO (Reuters) - Yahoo a présenté mercredi de nouvelles fonctions pour rendre la recherche sur internet plus facile et plus pertinente pour les utilisateurs de téléphones mobiles.

S'exprimant en marge du CTIA, le salon annuel américain du mobile, le chef de la division mobile de Yahoo, Marco Boerries, a déclaré que le groupe voulait rendre accessible sur mobile des millions de liens internet supplémentaires, en permettant d'explorer plus en profondeur les sites web et en utilisant des commandes vocales.

Yahoo a dévoilé la dernière version de son service oneSearch, prenant de l'avance avec sa stratégie pour l'internet mobile, sur fond d'offre de rachat non-sollicitée de Microsoft.

Le groupe californien a signé des accords avec des dizaines d'opérateurs à travers le monde pour toucher potentiellement 600 millions d'utilisateurs de téléphones portables équipés de services internet. Yahoo dit viser les 750 millions d'utilisateurs potentiels.

Désormais, Yahoo autorise les éditeurs à fournir des informations très catégorisées. Selon Boerries, cette évolution permet de mieux interpréter l'information liée au lien internet, et de ne plus seulement considérer le lien en lui-même.

Cette approche ouverte est, en termes techniques, une forme de recherche sémantique sur internet. Cela signifie essentiellement que les ordinateurs reconnaissent et trient le type d'informations contenues sur les pages web.

Boerries a annoncé que les opérateurs réseaux pourraient le proposer à leurs clients mobile au cours du trimestre.

COMMANDES VOCALES   Suite...

 
<p>Yahoo a pr&eacute;sent&eacute; de nouvelles fonctions pour rendre la recherche sur internet plus facile et plus pertinente pour les utilisateurs de t&eacute;l&eacute;phones mobiles en accessible sur mobile des millions de liens internet suppl&eacute;mentaires, en permettant d'explorer plus en profondeur les sites web et en utilisant des commandes vocales. /Photo d'archives/REUTERS/Steve Marcus</p>