Le marché mobile indien croîtra de 18% par an d'ici 2012

mercredi 2 juillet 2008 19h24
 

NEW DELHI (Reuters) - Le chiffre d'affaires global des opérateurs indiens de téléphonie mobile devrait atteindre 37 milliards de dollars (23,3 milliards d'euros) d'ici à 2012, soit une croissance annuelle moyenne de 18% sur la période 2008-2012, dopée par l'essor du marché rural et par des prix abordables pour les combinés et les appels, selon le cabinet Gartner.

Avec 14 opérateurs déjà implantés et d'autres prêts à se lancer, le secteur pourrait aussi connaître une consolidation en 2009, estime mercredi le cabinet d'analyse dans une note.

L'Inde est le marché mondial qui connaît la plus forte croissance dans les services de télécommunications mobiles et il représente, en taille, le second marché du monde derrière la Chine avec près de 278 millions d'utilisateurs.

Le coût des appels, proche de 2 cents américains, et celui des combinés, vendus à moins 15 dollars (9,4 euros), ont attiré des clients supplémentaires. Chaque mois, huit millions d'Indiens deviennent des utilisateurs de mobiles.

"Ces facteurs, combinés à un horizon de plus en plus concurrentiel, devraient alimenter la croissance du marché et encourager l'adoption des services mobiles dans les provinces rurales et semi-urbaines d'Inde", indique Madhusudan Gupta, analyste chez Gartner.

Avec une population de 1,1 milliard d'habitants, l'Inde devrait compter plus de 737 millions d'utilisateurs de mobiles d'ici la fin de l'année 2012, soit une augmentation annuelle moyenne de 21 % entre 2008 et 2012.

Alors que les zones urbaines s'approchent de la saturation, seule une personne sur dix possède un téléphone en milieu rural, ce qui aiguise l'appétit des opérateurs.

Leader du marché avec 66,8 millions d'abonnés fin mai, la société Bharti Airtel a estimé que le gros de ses nouveaux utilisateurs viendrait désormais des campagnes.

"Le marché de la téléphonie dans les zones rurales va continuer à nourrir la croissance et on s'attend à le voir quadrupler sur la période étudiée", note Gupta.

Outre Bharti, le marché indien des télécoms, très fragmenté, est dominé par le numéro deux Reliance Communications, par la filiale de Vodafone, Vodafone Essar, et par le groupe public Bharat Sanchar Nigam.

Rakesh Sharma, version française Jean Décotte

 
<p>Sur un march&eacute; de Kolkata (ex-Calcutta). Selon le cabinet d'&eacute;tudes Gartner, le chiffre d'affaires global des op&eacute;rateurs indiens de t&eacute;l&eacute;phonie mobile devrait atteindre 37 milliards de dollars (23,3 milliards d'euros) d'ici &agrave; 2012, soit une croissance annuelle moyenne de 18% sur la p&eacute;riode 2008-2012, dop&eacute;e par l'essor du march&eacute; rural et par des prix abordables pour les combin&eacute;s et les appels. /Photo prise le 2 avril 2008/REUTERS/Jayanta Shaw</p>