Sprint a creusé ses pertes au premier trimestre

lundi 12 mai 2008 16h51
 

NEW YORK (Reuters) - Sprint Nextel, troisième opérateur de téléphonie mobile américain, fait état d'une perte plus importante que prévu au premier trimestre, en raison d'une diminution du nombre de ses abonnés.

Sprint a également fait savoir qu'il pourrait tenter de négocier des avenants auprès de ses créanciers, même s'il estime disposer de suffisamment de fonds pour faire tourner ses activités et rembourser tous les emprunts qui arriveront à maturation d'ici à la fin de l'année 2009.

"C'est un jeu cauchemardesque dans lequel les nouveaux problèmes surviennent plus rapidement que ceux que l'on arrive à résoudre", commente Craig Moffett, analyste chez Bernstein.

"Le fait qu'ils évoquent ouvertement leur trésorerie disponible montre clairement qu'il n'y aura pas de retournement à court terme", dit Craig Moffett, en référence à l'annonce de Sprint, qui a indiqué qu'il disposerait d'un free cash flow positif pour le reste de 2008.

Sprint a publié une perte nette de 505 millions de dollars (326 millions d'euros), soit 18 cents par action, au titre du premier trimestre, contre une perte de 211 millions de dollars, ou sept cents par action, un an auparavant.

Si l'on exclut les dépenses liées aux acquisitions et les éléments exceptionnels, le groupe a gagné 4 cents par action, le double des prévisions du marché qui anticipait 2 cents par actions, selon Reuters Estimates.

Le chiffre d'affaires a reculé à 9,3 milliards de dollars contre 10,1 milliards à la même époque l'année dernière. Les analystes tablaient en moyenne sur 9,4 milliards de dollars.

Sprint a prévenu qu'il s'attendait à une détérioration en ce qui concerne la clientèle qui règle ses factures mensuellement, dans les trimestres à venir, tant en matière de chiffre d'affaires que de résultat.

Le groupe annonce qu'il fera un point sur son activité au mois d'août.   Suite...

 
<p>Dan Hesse, P-DG de Sprint Nextel. Le troisi&egrave;me op&eacute;rateur de t&eacute;l&eacute;phonie mobile am&eacute;ricain fait &eacute;tat d'une perte plus importante que pr&eacute;vu au premier trimestre, en raison d'une diminution du nombre de ses abonn&eacute;s. Le groupe a publi&eacute; une perte nette trimestrielle de 505 millions de dollars (326 millions d'euros), contre une perte de 211 millions de dollars un an auparavant. /Photo prise le 1er avril 2008/REUTERS/Steve Marcus</p>