Bruxelles veut des tarifs télécoms "crédibles" pour l'itinérance

lundi 11 février 2008 19h10
 

BARCELONE (Reuters) - Les opérateurs de téléphonie mobile doivent agir avant le 1er juillet s'ils ne veulent pas voir l'Union européenne imposer des baisses de tarifs sur les frais d'itinérance ("roaming") concernant cette fois l'envoi de messages ou la consultation d'internet, a déclaré la commissaire européenne aux télécoms Viviane Reding.

Elle a ajouté, au cours du salon du mobile de Barcelone, que l'envoi d'un message ou le téléchargement de données depuis un mobile ne devaient pas être facturés substantiellement davantage à l'étranger qu'à domicile.

"Des frais d'itinérance plus élevés à l'étranger doivent être justifiés par des surcoûts des opérateurs. Faute de quoi, ils devront disparaître", a-t-elle dit.

Les 27 pays de l'UE ont adopté l'an dernier une proposition de Reding visant à réduire les tarifs des appels passés ou reçus par les clients à travers l'Europe. Cette réforme ne concernait toutefois que les communications traditionnelles, et pas les échanges de données.

Niclas Mika, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

 
<p>La commissaire europ&eacute;enne aux t&eacute;l&eacute;coms Viviane Reding souhaite que les op&eacute;rateurs de t&eacute;l&eacute;phonie mobile agissent avant le 1er juillet s'ils ne veulent pas voir l'Union europ&eacute;enne imposer des baisses de tarifs sur les frais d'itin&eacute;rance ("roaming") concernant cette fois l'envoi de messages ou la consultation d'internet. /Photo d'archives/REUTERS/Will Burgess</p>