Ventes trimestrielles de PC en hausse de 15% en Asie hors Japon

lundi 21 juillet 2008 09h55
 

SHANGHAI (Reuters) - Les ventes de PC en Asie, hors Japon, ont progressé de 15% au deuxième trimestre pour atteindre à près de 19 millions d'unités, Lenovo Group conservant son statut de numéro un, indique le cabinet d'étude de marché International Data Corp au regard de données préliminaires.

IDC ajoute que le marché asiatique a enregistré une croissance de 4% inférieure à ses prévisions, de nombreux pays dans la région ayant fait moins bien que prévu, notamment les marchés clés indiens, coréens et taiwanais.

"Le marché du PC en région Asie-Pacifique commence finalement à ressentir ce trimestre la pression de la situation économique mondiale, essentiellement en termes de craintes liées à l'inflation et à l'approvisionnement pétrolier qui apparaissent dans de nombreux pays d'Asie", souligne l'analyste Bryan Ma dans une note.

"Cependant, cela ne signifie pas que le marché s'oriente vers une spirale baissière", estime-t-il, précisant qu'une belle croissance économique était toujours attendue dans les pays émergents les plus important de la région, et que la situation actuelle pouvait n'être que temporaire.

La part de marché du groupe Lenovo est passée à 18,2% au deuxième trimestre, contre 18% l'année dernière, pour une croissance annuelle de 15,7% en volume, dit IDC.

Hewlett-Packard est deuxième, avec 14% de part de marché et une croissance des ventes de 19%.

Dell se place troisième avec une présence de 8,9%, tandis que ses ventes ont progressé de 45,7%.

Le taiwanais Acer est quatrième avec 7,2% de parts de marché et une croissance de ventes de plus de 43%, suivi du chinois Founder avec 4,1% de parts de marché et un recul de ses ventes de 7,3%.

Sophie Taylor, version française Patrice Mancino

 
<p>Les ventes de PC en Asie, hors Japon, ont progress&eacute; de 15% au deuxi&egrave;me trimestre pour atteindre pr&egrave;s de 19 millions d'unit&eacute;s, Lenovo Group conservant son statut de num&eacute;ro un, selon le cabinet d'&eacute;tude de march&eacute; International Data Corp qui se fonde sur des donn&eacute;es pr&eacute;liminaires. /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato</p>