Orange lance une offre de téléchargement de musique PC/mobile

mardi 10 juin 2008 18h51
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Orange annonce le lancement d'une offre permettant de télécharger jusqu'à 500 morceaux de musique par mois issus des quatre principales maisons de disque, poursuivant ainsi sa stratégie de développement dans les contenus.

Cette offre, baptisée "Music Max", qui sera lancée jeudi, permet de télécharger sur PC et téléphone mobile plus d'un million de titres piochés dans les catalogues d'EMI Music France, Sony BMG, Universal Music France et Warner Music France et de deux labels indépendants (Believe et Scorpio Music), précise Orange (Groupe France Télécom) dans un communiqué.

L'opérateur, qui entend accueillir d'autres labels ultérieurement, ajoute que l'utilisateur pourra conserver à vie les titres téléchargés dans le cadre de l'offre, proposée à 12 euros par mois sans engagement.

L'annonce d'Orange intervient au lendemain du lancement par SFR d'une nouvelle version de son offre de musique, également de 12 euros par mois et sans engagement et permettant un téléchargement illimité sur mobile et ordinateurs parmi un choix destiné à atteindre un demi-million de titres. L'opérateur, devenu son principal concurrent en rachetant Neuf Cegetel, revendique 100.000 abonnés pour son offre SFR Music existante.

Elle illustre également l'offensive dans les contenus d'Orange. L'opérateur a acquis en février une partie des droits de retransmission de la Ligue 1 de football pour 2008-2012 en vue du lancement d'une offre football le 9 août. Puis il a noué en avril des contrats d'exclusivité avec la Warner, HBO, Gaumont et Fidélité Films afin de proposer à la rentrée six chaînes spécialisées dans le cinéma et les séries.

France Télécom a pour objectif de réaliser 15% de son chiffre d'affaires en 2010 dans ces nouveaux services - comme les contenus et la santé - contre 9% en 2007.

 
<p>Orange annonce le lancement d'une offre permettant de t&eacute;l&eacute;charger jusqu'&agrave; 500 morceaux de musique par mois issus des quatre principales maisons de disque, poursuivant ainsi sa strat&eacute;gie de d&eacute;veloppement dans les contenus. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble</p>