Le koweïtien Zain veut entrer en Bourse en Europe

lundi 19 mai 2008 15h16
 

CHARM EL CHEIKH (Reuters) - L'opérateur de téléphonie mobile Mobile Telecommunications (Zain), basé au Koweït, pourrait tenter de lever jusqu'à cinq milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) à l'occasion d'une introduction en Bourse sur un marché européen l'an prochain, déclare son directeur général.

"Elle se situera entre quatre et cinq milliards de dollars", a dit Saad al Barrak à Reuters, lors d'un entretien en marge du Forum économique mondial.

Zain avait auparavant dit viser une opération d'environ quatre milliards de dollars.

Barrak a précisé que l'introduction en Bourse pourrait avoir lieu au premier ou au deuxième trimestre de l'an prochain sur un marché européen tel que le London Stock Exchange ou NYSE Euronext.

Il a expliqué que Zain, déjà coté au Koweït, pourrait mettre sur le marché une part du capital du groupe ou de ses activités internationales.

"Nous n'avons pas besoin d'argent, nous voulons utiliser les actions comme monnaie", a-t-il ajouté, sans plus de précision.

Zain s'est rapidement développé ces dernières années au Moyen-Orient et en Afrique, en rachetant des opérateurs ou en décrochant des licences.

Il avait pris pied en Afrique sub-saharienne en 2005 en rachetant Celtel, basé aux Pays-Bas, pour 3,4 milliards de dollars.

James Cordahi et Ulf Lässing, version française Marc Angrand