Deutsche Telekom confirme ses objectifs 2008

lundi 9 juin 2008 15h10
 

COLOGNE, Allemagne (Reuters) - Le patron de Deutsche Telekom assure que les objectifs du groupe ne sont pas compromis en dépit de la faiblesse du dollar.

"Actuellement, il n'y a pas de situation qui nous fasse courir un risque en ce qui concerne nos objectifs 2008", a dit le président du directoire Rene Obermann, en marge d'une conférence.

"Nous avons dit que nous pouvions nous en tenir à nos prévisions sur la base des taux de change actuels et cela n'a pas changé", a-t-il ajouté en réponse à une question sur le dollar faible.

Obermann a observé que le dollar s'était stabilisé autour de 1,55 euro et que jusqu'ici son groupe avait été en mesure d'absorber les effets de change.

"Le taux de change a pesé sur nos résultats au premier trimestre mais nous avons prouvé que nous pouvions absorber ses effets", a-t-il dit.

En mai, Obermann avait indiqué que la faiblesse du dollar avait rogné le chiffre d'affaires de Deutsche Telekom de 500 millions d'euros mais qu'un programme de réduction des coûts avait permis de compenser cet effet négatif.

Deutsche Telekom prévoit de réduire ses coûts de 4,7 milliards d'euros d'ici 2010. A la fin du premier trimestre 2008, ces économies représentaient 2,5 milliards d'euros.

La filiale mobile de Deutsche Telekom, le moteur de sa croissance, n'a pas été en mesure de compenser les effets de change. Obermann a cependant déclaré que T-Mobile augmentait ses parts de marché aux Etats-Unis.

Il s'est refusé à toute indication sur l'évolution de l'activité au deuxième trimestre mais s'est dit confiant dans la capacité de Deutsche Telekom à supporter le ralentissement économique américain actuel.

L'action Deutsche Telekom était quasiment stable dans l'après-midi à la Bourse de Francfort, tandis que l'indice sectoriel des télécoms européens perdait 1,2%.

Nicola Leske et Nikola Rotscheroth, version française Dominique Rodriguez

 
<p>Rene Obermann, le patron de Deutsche Telekom, assure que les objectifs du groupe ne sont pas compromis en d&eacute;pit de la faiblesse du dollar. /Photo prise le 30 mai 2008/REUTERS/Ina Fassbender</p>