July 31, 2008 / 6:58 AM / 9 years ago

Le départ de Pat Russo marque l'échec de sa stratégie

5 MINUTES DE LECTURE

<p>Le d&eacute;part de Pat Russo de la direction g&eacute;n&eacute;rale d'Alcatel-Lucent marque l'&eacute;chec de la strat&eacute;gie de cette Am&eacute;ricaine de 56 ans, qui n'a pas su convaincre des vertus de cette fusion "transatlantique" r&eacute;alis&eacute;e il y a moins de deux ans. /Photo prise le 30 mai 2008/Philippe Wojazer</p>

PARIS (Reuters) - Le départ de Pat Russo de la direction générale d'Alcatel-Lucent marque l'échec de la stratégie de cette Américaine de 56 ans, qui n'a pas su convaincre des vertus de cette fusion "transatlantique" réalisée il y a moins de deux ans.

Elle quittera ses fonctions bien avant la fin de son mandat, prévue en 2010, avec un "parachute doré" de six millions d'euros, peu après le président du conseil d'administration Serge Tchuruk qui partira le 1er octobre.

Seule femme parmi les patrons du CAC 40, Patricia Russo était arrivée en novembre 2006 à Paris, précédée d'une réputation de travailleuse acharnée et de négociatrice dure.

Patricia Russo était créditée du redressement de Lucent, à la création duquel elle avait participé en 1996 après sa scission d'avec l'opérateur télécoms AT&T, chez qui elle était entrée en 1981 après huit années passées au service commercial d'IBM.

Elle est partie pendant quelques mois chez Kodak, avant d'être rappelée en 2002 au secours de son ancien employeur au plus mal après l'éclatement de la bulle internet et des télécoms au début des années 2000.

Quand elle a pris la tête de Lucent, l'équipementier télécoms américain avait accusé une perte annuelle de 16,2 milliards de dollars au titre de son exercice fiscal clos en septembre 2001. Au cours de l'exercice 2005, le groupe de Murray Hill (New Jersey) avait enregistré un bénéfice net de 1,19 milliard de dollars.

Pour ceux qui travaillent avec elle, Patricia Russo est très accessible. Issue d'une famille de sept enfants, elle a aidé à l'éducation de deux frères handicapés.

Feu De Critiques

Chez Alcatel-Lucent, Patricia Russo a focalisé les critiques.

Les syndicats ne lui ont pas pardonné l'annonce d'un plan de 12.500 suppressions d'emplois, inspiré de l'électrochoc appliqué à Lucent où elle avait réduit les effectifs de près de moitié. Lors de l'assemblée générale 2007, ils l'avaient sifflée pendant près de deux heures et brocardée sous les cris de "J'ai perdu mon boulot, c'est la faute à Russo".

A l'AG de 2008, ce fut au tour des actionnaires, furieux de la chute du titre, de la huer en critiquant les modalités de son "parachute doré" et l'octroi de 800.000 options de souscription d'actions à un prix d'exercice de 3,80 euros.

Les quelques phrases prononcées en français par Patricia Russo, honorant très partiellement son engagement d'apprendre la langue avant de se livrer à une présentation en anglais, avaient peu fait pour les calmer.

Les analystes, eux, doutent des perspectives du groupe qui a multiplié les avertissements sur résultat, dont le premier fin janvier 2007, moins de deux mois après la création du groupe. Pour certains d'entre eux, la démission de Patricia Russo ne résoudra pas toutes les difficultés du groupe pour lequel elle a mis en place un plan de 2,1 milliards d'euros d'économies d'ici 2009.

"Le problème d'Alcatel-Lucent c'est son business model très diversifié qui le force à maintenir beaucoup de produits", observe Vincent Rech, analyste à la Société générale.

La Bourse, elle, a tranché. Le titre prend 4,05% à 3,98 euros dans la matinée après l'annonce de la démission des deux dirigeants. Le titre a toutefois perdu 60% de sa valeur depuis l'officialisation de la fusion en novembre 2006.

Service économique, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below