Microsoft propose une solution de rechange à Yahoo

lundi 19 mai 2008 10h00
 

par Daisuke Wakabayashi et Dane Hamilton

SEATLE/NEW YORK (Reuters) - Microsoft a annoncé dimanche avoir proposé à Yahoo une solution autre qu'un rachat total, mais cette proposition, dont les contours sont flous, risque de heurter le milliardaire Carl Icahn, a-t-on appris de source bien informée sur celui-ci.

Carl Icahn a annoncé jeudi son intention de renverser le conseil d'administration de Yahoo dans le but de forcer le moteur de recherche à rouvrir les discussions avec Microsoft sur un rapprochement.

La nouvelle approche de Microsoft risque d'inciter Carl Icahn à demander à Yahoo de se rapprocher de Google, dit-on.

"Microsoft essaie d'obtenir le beurre et l'argent du beurre. Quand on regarde l'histoire d'Icahn, il n'a jamais été utilisé de cette façon", affirme-t-on. "Il ne veut pas voir Yahoo poussé dans un joint-venture quelconque avec Microsoft et il ne sera pas utilisé pour y pousser Yahoo."

"La meilleure chose pour les actionnaires de Yahoo est un rachat par Microsoft. Sinon, Icahn cherchera à s'allier avec Yahoo pour faire affaire avec Google par dessus la tête de Microsoft", a-t-on ajouté.

Carl Icahn estime que Yahoo a eu une attitude "irrationnelle" en refusant les 47,5 milliards de dollars proposés par le numéro un mondial des logiciels pour le racheter.

Microsoft s'est retiré des discussions avec Yahoo il y a deux semaines après trois mois de négociations. Le conseil d'administration de Yahoo a rejeté l'offre de Microsoft à 31 dollars par la suite relevée à 33 dollars par action. Jerry Yang, le fondateur de Yahoo aurait souhaité 37 dollars par action.

En Bourse, Yahoo a fini vendredi en baisse de 0,3% à 27,66 dollars.   Suite...

 
<p>Steve Ballmer, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Microsoft. Le g&eacute;ant du logiciel a propos&eacute; &agrave; Yahoo une solution de rechange qui ne pr&eacute;voirait pas d'acquisition compl&egrave;te, mais cette proposition risque de ne pas plaire au milliardaire Carl Icahn. /Photo prise le 25 avril 2008/REUTERS/Susana Vera</p>