Yahoo présente son plan de croissance

mardi 18 mars 2008 15h15
 

NEW YORK (Reuters) - Yahoo a présenté un plan sur trois ans censé lui assurer une croissance supérieure aux attentes de Wall Street et convaincre les investisseurs que l'offre non sollicitée de Microsoft sous-valorise le groupe de services internet.

Le groupe a aussi confirmé ses prévisions pour le premier trimestre et pour l'exercice 2008, ce qui permet au titre Yahoo de s'adjuger 5% à 27,15 dollars en début de matinée sur le Nasdaq.

Grâce à son plan de croissance, Yahoo espère quasiment doubler son cash flow opérationnel d'ici trois ans, qui passerait ainsi de 1,9 milliard à 3,7 milliards de dollars en 2010, et porter son chiffre d'affaires, hors paiements aux filiales, à 8,8 milliards de dollars.

Ces perspectives dépassent les projections médianes des analystes pour 2009 et pour 2010, a précisé Yahoo dans un document remis à l'autorité des marchés (SEC).

Le programme avait été soumis au conseil d'administration de Yahoo dès le mois de décembre, c'est-à-dire bien avant l'offre faite le 1er février par Microsoft, qui valorisait le groupe internet à 44,6 milliards de dollars ou 31 dollars l'action.

Microsoft n'a pas manifesté l'intention d'améliorer sa proposition, désormais plus proche des 42 milliards.

Yahoo a indiqué que ses administrateurs continuaient à évaluer toutes les options stratégiques pour chercher la valorisation maximale pour les actionnaires.

"Yahoo est positionné pour accélérer sa croissance financière : nous avons une marque qui a un impact fort auprès du consommateur, une large audience mondiale et un modèle opérationnel très profitable", a affirmé son directeur général Jerry Yang, dans un communiqué.

Pour 2008, Yahoo anticipe un bénéfice par action de 43 cents, sur un chiffre d'affaires de 5,626 milliards de dollars.

Michele Gershberg, version française Dominique Rodriguez

 
<p>Yahoo a pr&eacute;sent&eacute; les modalit&eacute;s du plan financier par lequel le groupe de services internet esp&egrave;re quasiment doubler son cash flow op&eacute;rationnel d'ici trois ans, qui passerait ainsi de 1,9 milliard &agrave; 3,7 milliards de dollars en 2010. /Photo prise le 1er f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Kimberly White</p>