Bruxelles veut favoriser la concurrence sur le haut débit

jeudi 18 septembre 2008 12h48
 

BRUXELLES (Reuters) - Les nouveaux opérateurs télécoms devraient être autorisés à utiliser les réseaux des opérateurs historiques, ce qui renforcera la concurrence sur le marché du haut-débit, a indiqué jeudi la Commission européenne.

Cette option figure dans un projet de recommandation de l'exécutif européen aux Etats membres destinée à stimuler les investissements et la concurrence dans les réseaux de fibre optique et qui doit être adoptée en 2009.

"Le principe qui sous-tend le projet de recommandation de la Commission est que les autorités nationales de régulation doivent donner accès aux réseaux des opérateurs dominants au niveau le plus bas possible", indique la Commission dans un communiqué.

"Elles devraient en particulier obliger les opérateurs dominants à permettre l'accès à leurs gaines, afin que leurs concurrents puissent y déployer leurs propres fibres optiques, mais aussi imposer des obligations d'accès physique allant au-delà de cet accès aux gaines lorsqu'il n'y a pas de gaines disponibles ou que la densité de population est trop faible pour assurer la viabilité d'un modèle commercial", poursuit le texte.

Cette approche en deux temps est susceptible de satisfaire les opérateurs historiques et de déplaire aux opérateurs alternatifs.

Ces derniers considèrent en effet qu'un opérateur, lorsqu'il utilise un réseau de fibre optique déjà existant, peut être viable avec 12 à 18% de parts de marché. En revanche, disent-ils, ce chiffre passe à 35% s'il doit déployer lui-même son propre réseau.

Les opérateurs historiques estiment quant à eux que leurs investissements dans les réseaux de fibre optiques ne seront pas rentables si on les oblige à partager trop tôt ces réseaux.

La Commission a lancé une consultation publique jusqu'au 14 novembre 2008 sur cette recommandation.

Selon l'institut d'études spécialisé Idate, l'UE compte 229 millions de lignes en cuivre contre un peu plus d'un million de connexions à fibre optique.

Les réseaux de fibre optique ont des débits beaucoup plus élevés que les réseaux classiques et permettent de transmettre du contenu haute définition, notamment la télévision.

Julien Toyer, édité par Marc Angrand