L'échec de l'iPhone pousserait Orange et Apple à renégocier

vendredi 18 avril 2008 08h03
 

PARIS (Reuters) - Le prix du "smartphone" d'Apple pourrait fortement baisser en France dans les prochaines semaines, grâce à une subvention d'Orange (groupe France Télécom), lit-on vendredi dans le quotidien Les Echos.

L'iPhone ne s'est vendu qu'à 100.000 exemplaires depuis son lancement fin novembre, ajoute-t-il.

"Le groupe californien est en train de tirer les leçons de l'échec de son iPhone en France et en Europe, et de revoir son modèle économique", explique-t-il.

A ce titre, deux responsables d'Orange, Louis-Pierre Wenes, directeur exécutif pour la France, et Alice Holzman, directeur marketing de l'opérateur, ont pris l'avion en début de semaine pour Cupertino, dans la Silicon Valley où ils ont rencontré Tim Cook, le directeur général de la marque à la pomme.

Ils auraient discuté des modalités de la baisse des prix du "smartphone" d'Apple en France. "Il y a une pression forte d'Apple pour passer à un modèle subventionné", ajoute Les Echos, citant une source proche d'Orange.

Interrogé par le quotidien, l'opérateur dément ces informations, indiquant qu'"il n'est pas question de changer le modèle économique de l'iPhone" et que "tout se passe très bien".

France Telecom s'est refusé à tout commentaire vendredi lors d'une conférence téléphonique sur un éventuel rapprochement du groupe avec le groupe suédois TeliaSonera.

Orange n'a vendu que 100.000 iPhone en France. T-Mobile en Allemagne en avait commercialisé 70.000 à la fin janvier et le britannique O2, 200.000 alors qu'Apple a fixé un objectif de 10 millions d'exemplaires dans le monde d'ici à la fin de l'année, rappelle Les Echos.

Jean-Michel Bélot