Coup de balai de l'UE sur les services de téléphonie mobile

jeudi 17 juillet 2008 15h25
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne annonce une opération "coup de balai" sur les sites internet offrant des services de téléphonie mobile, tels que des sonneries et fonds d'écran, à la suite d'une enquête montrant que 80% d'entre eux présentaient des informations trompeuses.

"De très nombreuses personnes sont victimes de surprises coûteuses consistant en de mystérieux frais, redevances ou abonnements à des sonneries dont elles apprennent l'existence pour la première fois à la lecture de leur facture de téléphone portable", a déclaré Meglena Kuneva, commissaire chargée de la protection des consommateurs, lors d'une conférence de presse.

"Nous devons faire passer un message clair, particulièrement auprès des adolescents et des enfants - Méfiez-vous ! Tout est dans les petits caractères ! Lisez systématiquement le texte imprimé en petits caractères et assurez-vous que vous n'êtes pas en train de vous abonner à un service non souhaité."

Des sociétés comme Jamba, contrôlé par News Corp et VeriSign, Vodafone, Aspira et Wiking Mobile sont tenues de corriger les irrégularités constatées sous peine de s'exposer à des amendes ou à la fermeture des sites litigieux.

Selon la Commission, la valeur des ventes de sonneries à l'échelle européenne est estimée, pour 2007, à 691 millions d'euros. Les sonneries représentent à elles seules jusqu'à 29% du marché total du "contenu mobile" en Europe en 2007, soit 10% de plus qu'en 2006.

Le nombre de téléphones portables en circulation dans les 27 pays de l'UE plus la Norvège et l'Islande est de 495 millions.

L'enquête effectuée du 2 au 6 juin a établi que 466 sites sur 558 contrôlés présentaient des irrégularités tenant à l'information sur le prix de l'offre (268 sites) ou à l'absence d'informations pour contacter le fournisseur (399 sites). Plus de 60% d'entre eux (344 cas) présentaient l'information de manière trompeuse.

Le nombre de contrôles a été le plus élevé en République tchèque et au Royaume-Uni, avec 43 sites contrôlés dans chaque cas, et respectivement 30 et 39 qui feront l'objet d'une enquête approfondie.

En France, 27 sites ont été contrôlés dont 20 présentaient des irrégularités.

Dans dix autres Etats-membres - Danemark, Espagne, Chypre, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Malte, Portugal, Finlande et Suède - tous les sites contrôlés ont révélé des problèmes.

Darren Ennis, version française Véronique Tison

 
<p>La Commission europ&eacute;enne annonce une op&eacute;ration "coup de balai" sur les sites internet offrant des services de t&eacute;l&eacute;phonie mobile, tels que des sonneries et fonds d'&eacute;cran, &agrave; la suite d'une enqu&ecirc;te montrant que 80% d'entre eux pr&eacute;sentaient des informations trompeuses. /Photo d'archives/REUTERS/Ivan Milutinovic</p>