Une taxe sur les ventes de PC, téléviseurs et mobiles à l'étude

jeudi 17 janvier 2008 09h03
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement va "étudier les différentes pistes de financement possibles" pour l'audiovisuel public, privé de publicité à partir de 2009, y compris une taxe sur les ventes d'ordinateurs personnels, de téléviseurs et de téléphones mobiles pouvant recevoir la télévision, confirme Luc Chatel.

"On est encore au stade de la réflexion", a souligné toutefois sur LCI le secrétaire d'Etat à la consommation et au tourisme, concernant ce projet dévoilé par les Echos.

Le principe de cette taxe "aurait été décidé lundi soir lors d'une réunion à l'Elysée", écrit le quotidien économique, citant des "sources concordantes".

"Le président de la République a souhaité que nous sortions d'un système aberrant en matière de financement de la télévision", a expliqué Luc Chatel sur LCI.

"On peut pas à la fois demander la qualité au service public et en même temps le mettre sur un pied d'égalité en termes de recettes, lui demander de faire de l'audience pour financer une télévision de qualité, ce que les Français attendent."

L'exécutif a annoncé que le projet de loi interdisant la publicité sur les chaînes publiques serait soumis au parlement après les élections municipales de mars et voté avant l'été.

Natacha Crnjanski

 
<p>Le gouvernement va "&eacute;tudier les diff&eacute;rentes pistes de financement possibles" pour l'audiovisuel public, priv&eacute; de publicit&eacute; &agrave; partir de 2009, y compris une taxe sur les ventes d'ordinateurs personnels, de t&eacute;l&eacute;viseurs et de t&eacute;l&eacute;phones mobiles pouvant recevoir la t&eacute;l&eacute;vision, a confirm&eacute; jeudi Luc Chatel, le secr&eacute;taire d'Etat &agrave; la consommation et au tourisme. /Photo prise le 15 janvier 2008/REUTERS/Lee Jae-Won</p>