Logitech doute aux Etats-Unis malgré un solide 3e trimestre

jeudi 17 janvier 2008 14h50
 

ZURICH (Reuters) - Le numéro un mondial des périphériques informatiques, l'américano-suisse Logitech, est mal reçu jeudi à la Bourse de Zurich après la publication de ventes records pour son troisième trimestre mais inférieures aux attentes des analystes.

Vers 13h00 GMT, le titre chute de 5,3% sur un marché en hausse de 0,26%.

"Les ventes au détail du groupe dans les segments audio/vidéo sont décevantes", souligne Roger Steiner, analyste de Kepler Equities. Aux Etats-Unis, ces ventes n'ont progressé que de 9% contre 17% au deuxième trimestre, relève-t-il.

La croissance a été freinée par une nouvelle faiblesse sur le segment des webcams, explique le groupe dans un communiqué de résultats.

Cependant, le chiffre d'affaires global s'est étoffé de 13% à 744 millions de dollars, un montant record. Le résultat opérationnel a grimpé de 17% à 116 millions et le bénéfice net de plus de 40% à 134 millions.

Les analystes interrogés par Reuters avaient prévu en moyenne un bénéfice net 138 millions de dollars et opérationnel de 116 millions. Le chiffre d'affaires était attendu à 764 millions.

Logitech réalise traditionnellement un tiers de son chiffre d'affaire et 40% de son résultat opérationnel entre octobre et décembre à la faveur des fêtes de fin d'année.

"Les résultats sont mitigés", juge la Banque Wegelin dans une note de recherche. En dépit d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes, la marge brute a atteint le niveau record de 36,9%, ce qui est positif, explique l'établissement.

En outre, le groupe a relevé son objectif de progression du résultat opérationnel sur l'ensemble de l'exercice, à plus de 20% contre une précédente prévision de tout juste 20%.   Suite...

 
<p>Le num&eacute;ro un mondial des p&eacute;riph&eacute;riques informatiques, l'am&eacute;ricano-suisse Logitech, est mal re&ccedil;u jeudi &agrave; la Bourse de Zurich apr&egrave;s la publication de ventes records pour son troisi&egrave;me trimestre mais inf&eacute;rieures aux attentes des analystes. Vers 13h00 GMT, le titre chute de 5,3% sur un march&eacute; en hausse de 0,26%. /Photo prise le 10 janvier 2008/REUTERS/Michael Buholzer</p>