Programme de rachat d'actions d'IBM

mercredi 27 février 2008 07h14
 

NEW YORK (Reuters) - International Business Machines a annoncé mardi que son conseil d'administration avait autorisé un programme de rachat d'actions de 15 milliards de dollars, qui devrait permettre au numéro un mondial des services informatiques d'augmenter de 5 cents son bénéfice par action en 2008.

L'annonce de ce projet de rachat, équivalent à 10% de la capitalisation boursière d'International Business Machines, a soutenu Wall Street.

"IBM montre sa capacité à pouvoir générer encore pas mal de cash dans un environnement difficile", commente Shaw Wu, analyste chez American Technology Research. "Nous sommes dans un marché baissier, nous sommes littéralement au bord de la récession. Nous pourrions déjà en fait y être."

Ce nouveau programme survient après l'annonce par IBM de bons résultats trimestriels le 17 janvier accompagnés de perspectives supérieures aux attentes de Wall Street.

Le cours de Bourse d'IBM, qui avait progressé de 13% depuis l'annonce des résultats du quatrième trimestre, s'est encore apprécié de 3,91% mardi à 114,38 dollars.

IBM dit tabler désormais sur un bénéfice par action d'au moins 8,25 dollars pour 2008, ce qui constituerait une hausse de 16% d'un exercice sur l'autre.

Les analystes de Wall Street attendent en moyenne sur 8,22 dollars par action, selon Reuters Estimates.

IBM est leader sur un marché défensif, explique Shaw Wu qui note que la société n'a pas relevé ses perspectives de chiffre d'affaires bien qu'elle ait présenté un point sur son nouveau grand ordinateur nommé System z10 qui sera en concurrence avec les machines du même genre de ses concurrents Hewlett-Packard et Sun Microsystems.

Le nouveau programme de 15 milliards s'ajoute à environ 400 millions de dollars restant d'un précédent programme, précise IBM qui ne prévoit pas de demander d'autres autorisations au cours des 12 mois.   Suite...

 
<p>Le conseil d'administration d'IBM a autoris&eacute; un programme de rachat d'actions de 15 milliards de dollars, qui devrait permettre au num&eacute;ro un mondial des services informatiques d'augmenter de 5 cents son b&eacute;n&eacute;fice par action en 2008 (soit une hausse de 16% par rapport &agrave; l'exercice pr&eacute;c&eacute;dent). /Photo d'archives/REUTERS/Kimberly White</p>