NTT Docomo rachète 30% de l'opérateur mobile bengali Aktel

lundi 16 juin 2008 12h36
 

TOKYO (Reuters) - Le premier opérateur mobile japonais NTT Docomo annonce son intention de racheter 30% de TM International, numéro trois du secteur au Bangladesh, pour 350 millions de dollars (227 millions d'euros).

Cette opération permettra au groupe japonais de prendre pied sur un marché de la téléphonie mobile bengali dont le taux de croissance figure parmi les plus élevés d'Asie alors que près de la moitié de la population du pays vit avec moins d'un dollar par jour.

TM International, qui offre des services de téléphonie mobile sous la marque Aktel, est détenu à 70% par le malaisien Telekom Malaysia International et à 30% par le conglomérat bengali AK Khan & Co. C'est cette participation que NTT Docomo compte racheter.

Le Bangladesh compte environ 40 millions d'utilisateurs de téléphones mobiles, le taux de pénétration y étant de quelque 26%.

Le numéro un du pays est Grameenphone, détenu par le norvégien Telenor, avec 18,6 millions de clients. Viennent ensuite Banglalink, filiale de l'égyptien Orascom (8,6 millions de clients) et Aktel (7,57 millions).

Nathan Layne, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Le premier op&eacute;rateur mobile japonais NTT Docomo a l'intention de racheter 30% de TM International, num&eacute;ro trois du secteur au Bangladesh, pour 350 millions de dollars (227 millions d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Yuriko Nakao</p>