France Télécom vise des petites acquisitions

mardi 16 septembre 2008 10h23
 

LONDRES (Reuters) - France Télécom privilégie des acquisitions de sociétés de taille modeste sur les marchés émergents après avoir renoncé à acheter le groupe nordique TeliaSonera, a déclaré le P-DG du groupe.

Dans un entretien publié mardi par le Financial Times, Didier Lombard explique que France Télécom s'intéresse à des cibles potentielles en Afrique, en se concentrant désormais sur des acquisitions dans des pays anglophones.

Il déclare que le groupe ne devrait pas être significativement affecté par le ralentissement économique mondial et laisse entendre qu'il pourrait accroître le montant de son dividende.

Le cash flow libre (Free cash flow) généré en 2008 devrait probablement être "un peu meilleur" que l'objectif de la société, qui avait été fixé à 7,8 milliards d'euros, dit-il.

Dans ce cadre, Didier Lombard a réaffirmé qu'il se réservait la possibilité de redistribuer aux actionnaires plus de 45% de son cash flow organique, mais a ajouté qu'aucune décision ne serait prise à ce sujet avant l'année prochaine.

France Télécom a versé la semaine dernière un acompte sur dividende pour la première fois de son histoire.

"Aujourd'hui, nous nous intéressons à toute l'Afrique", assure-t-il, excluant toutefois de viser des opérateurs internationaux du continent comme le sud-africain MTN ou l'égyptien Orascom Telecom, "parce que leur valeur est déjà dans leurs cours".

Kate Holton, version française Jean-Michel Bélot, édité par Jacques Poznanski

 
<p>Dans une interview au Financial Times, Didier Lombard, P-DG de France T&eacute;l&eacute;com, d&eacute;clare que l'op&eacute;rateur privil&eacute;gie des acquisitions de soci&eacute;t&eacute;s de taille modeste sur les march&eacute;s &eacute;mergents apr&egrave;s avoir renonc&eacute; &agrave; acheter le groupe nordique TeliaSonera. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>