6 février 2008 / 08:07 / il y a 10 ans

Microsoft pourrait relever son offre sur Yahoo

<p>Le titre Yahoo se traite en Bourse avec une d&eacute;cote de 6,5% par rapport au prix de l'offre de rachat faite par Microsoft, ce qui t&eacute;moigne du scepticisme du march&eacute;, mais certains analystes de Wall Street s'attendent &agrave; ce que le g&eacute;ant des logiciels am&eacute;liore son offre. /Photo prise le 7 janvier 2008/REUTERS/Steve Marcus</p>

LOS ANGELES (Reuters) - Le titre Yahoo se traite en Bourse avec une décote de 6,5% par rapport au prix de l‘offre de rachat faite par Microsoft, ce qui témoigne du scepticisme du marché, mais certains analystes de Wall Street s‘attendent à ce que le géant des logiciels améliore son offre.

Le titre Yahoo a clôturé mardi à 28,98 sur le Nasdaq, plus de deux dollars en dessous des 31 dollars proposés vendredi par Microsoft. L‘action Microsoft a perdu environ 12% depuis cette proposition, réduisant potentiellement la valeur de cette offre moitié en cash, moitié en actions.

UBS a établi mardi un objectif de cours sur Yahoo de 34 dollars, en soulignant que Microsoft “fera ce qu‘il faut pour trouver un accord”.

“Dans une opération hostile, l‘acquéreur ne commence en général pas par sa meilleure et dernière offre et nous ne serions pas surpris de voir Microsoft améliorer la sienne pour faciliter la décision du conseil d‘administration de Yahoo”, écrit la banque à ses clients.

Citi a pour sa part un objectif de cours de 31 dollars sur Yahoo mais juge que l‘issue la plus probable, à 40% de chances, est un relèvement de l‘offre de Microsoft, avec une opération se faisant finalement après le rejet par Yahoo de la proposition initiale.

Pour Citi, il y a 20% de chances que Yahoo accepte l‘offre actuelle et 25% que Yahoo choisisse de s‘associer à son grand concurrent Google dans la recherche sur internet. La banque évalue par ailleurs à 10% la probabilité qu‘un accord soit bloqué par les autorités de la concurrence et à 5% celle du lancement d‘une toute autre offre.

Yahoo a dit qu‘il étudiait la proposition mais n‘a pas fait d‘autre commentaire officiel.

Le directeur financier de Yahoo, Blake Jorgensen, a annulé une présentation prévue mercredi à San Francisco.

Si Jorgensen avait maintenu son discours, cela aurait constitué la première apparition en public d‘un dirigeant de Yahoo depuis l‘annonce de l‘offre de Microsoft.

“Le conseil d‘administration de Yahoo étudie avec beaucoup d‘attention toutes les possibilités. Il s‘efforce de prendre la bonne décision”, a déclaré une source au fait des agissements du conseil.

Citi estime que Microsoft est intéressé par les lucratives activités publicitaires de Yahoo sur internet et qu‘avec les synergies attendues, le prix de l‘opération reste raisonnable, même en cas de relèvement de l‘offre.

Pour de nombreux analystes, la clé du succès repose sur la capacité de Microsoft à s‘assurer le soutien de la base de Yahoo.

Citi et UBS jugent tous deux que le récent rachat de BEA Systems par le spécialiste des logiciels pour gestion de bases de données Oracle, avec une prime de 14% sur son offre initiale, peut constituer un précédent éclairant sur la manière de conclure un tel accord.

Avec Eric Auchard à San Francisco et Megan Davies, version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below