Siemens va supprimer 7.000 emplois chez sa filiale télécoms SEN

lundi 25 février 2008 11h09
 

MUNICH (Reuters) - Siemens a l'intention de supprimer 7.000 emplois, soit 40% des effectifs de sa filiale d'équipements télécoms Siemens Enterprise Networks, qu'il essaie de vendre depuis des années, apprend-on de source proche du dossier.

Le groupe allemand annoncera ses intentions mardi après une réunion de son conseil économique, précise-t-on.

Déjà, les résultats de SEN sont publiés sous la rubrique "sociétés cédées" dans les comptes de Siemens.

Siemens valorisait sa filiale 567 millions d'euros à la fin du dernier exercice en septembre.

SEN, spécialisée dans les systèmes télécoms pour les grandes entreprises, a beaucoup souffert du développement de la téléphonie par internet.

En Allemagne, où SEN emploie 6.200 personnes, 2.000 postes devraient être supprimés et 1.000 autres transférés à un éventuel partenaire ou acquéreur, dit-on de source proche du groupe.

Siemens serait en négociation avec ses concurrents Alcatel-Lucent et Nortel ainsi qu'avec le fonds d'investissement Cerberus sur une éventuelle vente de SEN.

Jens Hack, version française Danielle Rouquié