Pour le roaming, l'UE fait une distinction entre SMS et données

jeudi 14 février 2008 12h43
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne veut que les opérateurs de téléphonie mobile réduisent leurs frais d'itinérance ("roaming") pour l'envoi de messages avant le 1er juillet, mais elle limitera dans un premier son action aux prix de gros pour la transmission de données par internet.

La commissaire européenne aux Télécommunications, Viviane Reding, a réitéré jeudi son intention d'imposer dans ces domaines le même résultat que ceux obtenus l'été dernier pour les appels passés ou reçus à l'étranger sur un portable.

A l'époque, l'Union européenne avait adopté un règlement qui a eu des effets importants pour les touristes ou les hommes d'affaires européens, qui ont vu les tarifs baisser de 70%.

Elle va maintenant s'attaquer aux SMS et aux transmissions de données par internet, qui avaient été exclus des décisions de l'été dernier, mais elle a précisé la portée de ses propos tenu au début de la semaine au salon du mobile de Barcelone.

Reding avait donné aux opérateurs jusqu'au 1er juillet pour réduire le coût de ces opérations, sans distinction.

Devant le Parlement européen, elle a séparé jeudi le cas des SMS de celui de la transmission de données.

Dans le premier cas, le marché est considéré comme étant "mûr" et une réglementation concernera directement les consommateurs, qui, selon les pays, paient entre 29 et 50 centimes d'euro pour les SMS passés ou reçus à l'étranger, contre une fourchette de 5 à 10 centimes d'euro dans leur pays.

"Les SMS sont différents et c'est un marché mûr et dans des marchés mûrs, on peut parler de prix à la consommation", a déclaré la commissaire lors d'une audition devant les députés.

Pour la transmission de données, les prix de gros (utilisés pour les échanges entre opérateurs), varient d'un centime à 1 euro au niveau national mais la fourchette va de 5,24 à 11 euros lorsque les frais d'itinérance sont pris en compte.   Suite...

 
<p>La Commission europ&eacute;enne veut que les op&eacute;rateurs de t&eacute;l&eacute;phonie mobile r&eacute;duisent leurs frais d'itin&eacute;rance ("roaming") pour l'envoi de messages avant le 1er juillet, mais elle limitera dans un premier son action aux prix de gros pour la transmission de donn&eacute;es par internet. /Photo d'archives/REUTERS/Ferran Paredes</p>