13 juillet 2008 / 07:24 / dans 9 ans

Yahoo a rejeté une nouvelle offre de Microsoft et de Carl Icahn

<p>Yahoo a annonc&eacute; samedi avoir rejet&eacute; une proposition commune de Microsoft et de l'investisseur Carl Icahn. /Photo prise le 5 mai 2008/REUTERS/Robert Galbraith</p>

par Anupreeta Das et Tiffany Wu

SAN FRANCISCO (Reuters) - Yahoo a annoncé samedi avoir rejeté une nouvelle proposition de rachat qui consisterait à céder son activité de recherche sur internet à Microsoft et le reste du groupe à l‘investisseur Carl Icahn.

Le portail internet explique dans un communiqué avoir reçu cette offre commune de Microsoft et Icahn vendredi soir et n‘avoir disposé que de moins de 24 heures pour donner sa réponse.

Il ajoute que Microsoft et Icahn ont clairement laissé entendre qu‘ils n’étaient pas disposés à entamer des négociations sur les éléments de base de leur offre, présentée comme “à prendre ou à laisser” et qui prévoyait le remplacement immédiat des membres du conseil d‘administration et le limogeage de l’équipe dirigeante.

“Cette alliance étrange et opportuniste de Microsoft et de Carl Icahn ne prend absolument pas en compte les intérêts des actionnaires de Yahoo”, déclare dans le communiqué le président du conseil d‘administration, Roy Bostock.

“Il est clair que Microsoft, faute de progresser dans la recherche, se range aux objectifs à court terme de M. Icahn visant à forcer Yahoo à vendre son activité stratégique de recherche dans des conditions extrêmement avantageuses pour Microsoft mais néfastes pour les actionnaires de Yahoo”, ajoute-t-il.

Ce nouveau rebondissement dans un feuilleton qui en a déjà connu de nombreux depuis six mois, intervient à moins de trois semaines de l‘assemblée générale de Yahoo prévue le 1er août, au cours de laquelle Icahn devrait chercher à faire tomber le directeur général du groupe, Jerry Yang, et à remplacer les neuf membres du conseil d‘administration par ses propres candidats.

Icahn détient un peu moins de 5% du capital de Yahoo.

YAHOO RÉCLAME AU MOINS 33 DOLLARS PAR ACTION

Microsoft, de son côté, a déclaré ne plus souhaiter négocier avec l’équipe dirigeante menée par Yang mais s‘est déclaré ouvert à de nouvelles discussions si une nouvelle équipe prenait la tête du groupe après l‘assemblée générale.

Yahoo n‘a pas dévoilé les modalités financières de l‘offre Microsoft-Icahn, se contentant d‘expliquer qu‘elle constituait certes une amélioration par rapport à l‘offre présentée par l’éditeur de logiciels en juin mais qu‘elle restait moins intéressante financièrement et plus risquée que l‘accord actuel avec Google dans la publicité.

Cet accord conclu en juin est censé générer un cash-flow supplémentaire de 250 à 450 millions de dollars au cours de l‘année qui suivra sa mise en oeuvre.

Le site internet spécialisé AllthingsD cite des sources selon lesquelles l‘offre de Microsoft incluait une garantie de chiffre d‘affaires publicitaire de 20 milliards de dollars sur 10 ans ainsi que “de petites améliorations” par rapport à l‘offre précédente.

Yahoo explique de son côté que vendre la seule activité de recherche sur internet serait très compliquée et qu‘il faudrait jusqu’à un an pour obtenir les autorisations réglementaires indispensables. Il serait plus simple et moins risqué que Microsoft rachète l‘ensemble de Yahoo, une opération qui pourrait être négociée et conclue avant le 1er août, ajoute le communiqué.

Mais il souligne que Microsoft a une nouvelle fois rejeté sa demande d‘une offre à au moins 33 dollars par action Yahoo. Le titre a fini vendredi soir à 23,57 dollars sur le Nasdaq. A ce niveau, Yahoo affiche une capitalisation boursière d‘environ 32,4 milliards de dollars (20,4 milliards d‘euros).

Yahoo rappelle aussi qu‘Icahn avait auparavant appelé le groupe à refuser de céder son activité de recherche à Microsoft, un montage qu‘il soutient désormais.

Des sources proches du dossier avaient expliqué auparavant à Reuters qu‘Icahn serait favorable à un rachat partiel par Microsoft s‘il garantissait à Yahoo au moins 2,5 milliards de dollars de revenus par an.

Version française Clément Dossin et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below