STMicroelectronics maintient ses prévisions

lundi 21 avril 2008 13h59
 

PARIS (Reuters) - STMicroelectronics maintient ses prévisions en réaction à un article de presse laissant supposer un avertissement sur son chiffre d'affaires pour cette année.

Selon le quotidien finlandais Helsingin Sanomat, un porte-parole du fabricant franco-italien de semi-conducteurs a déclaré s'attendre à la division par deux de la croissance des volumes produits par le groupe en 2008 comparé au rythme de 6% enregistré en 2007.

"En référence aux données publiées hier par le quotidien finlandais Helsingin Sanomat et reprises largement par les agences de presse internationales, STMicroelectronics est convaincue que les chiffres publiés sur la croissance de la société sont le résultat d'une incompréhension", explique le groupe dans un communiqué. "ST ne voit pas de raison de dévier des indications données au marché lors de récentes communications".

Un porte-parole de STMicro à Paris a précisé que la personne citée par le quotidien finlandais n'était pas un porte-parole du groupe.

Le n°5 mondial des semi-conducteurs publie ses résultats du premier trimestre mardi après la clôture de Wall Street et les commentera lors d'une conférence téléphonique mercredi à 15h00, heure de Paris.

L'action perd 1% à 6,93 euros vers 13h45.

STMicro avait dit en janvier s'attendre pour le premier trimestre à une baisse séquentielle de 5 à 11% de son chiffre d'affaires en raison d'effets saisonniers à une marge brute de 36,3%, à un point près, contre 36,9% au premier trimestre.

Lors de la publication de ses résultats en janvier, STMicroelectronics avait confirmé anticiper une croissance de 4% à 6% du marché des semi-conducteurs cette année tout en précisant que l'état de la situation macroéconomique l'incitait à la prudence.

Texas Instruments, concurrent de STMicro, a réduit ses prévisions de croissance le mois dernier, mentionnant un ralentissement du marché des puces utilisées pour les téléphones dotés d'un accès à internet à haut débit.

Parmi les plus gros clients de STMicro figurent le finlandais Nokia, premier fabricant mondial de téléphones portables, qui a dit jeudi s'attendre à une baisse de son marché en euros cette année en raison de la dépréciation du dollar par rapport à la devise européenne.

Cyril Altmeyer